ABRAHAM FOGG

Metamorphosis

Autoproduction

Duo composé du réalisateur, scénariste et compositeur Grégoire Vaillant et du réalisateur, directeur photo et monteur Charles-Edouard Dangelser, Abraham Fogg nous offre un splendide EP. On navigue ici entre expérimentations electro du fameux label Warp et climats mystiques et aériens à la Arvo Pärt. Certaines plages s’avèrent contemplatives, quand d’autres cherchent l’émotion. C’est beau, mystique et puissant. Une œuvre rare.

>>Site de ABRAHAM FOGG

PIERRE-ARNAUD JONARD

>>Vidéo

 

AKSAK MABOUL

Tous KO

Crammed Discs

Après un disque paru en 2020, Figures, qui avait assis le duo bruxellois tout en haut de la pop expérimentale francophone, cet EP propose un remix malin de ce dernier essai en invitant des artistes de marque dont Cathy Lucas, figure de proue des psychédéliques Vanishing Twins. En résulte un disque aux compositions danses et luxuriantes, dont le fameux “Tous KO” et ses vocalises extraites d’un enregistrement datant de 1982, Chez les Aborigènes. Un maxi qui s’apparente à une véritable jungle sonore, croisant les temporalités et les styles musicaux avec dextérité !

>>Site de AKSAK MABOUL

JULIEN NAÏT-BOUDA

>>Lien d’écoute

 

ALEXIA C

Driving with pomegranates

Autoproduction

La dream-pop est de loin le style qui se rapproche le plus de cet EP entièrement autoproduit. Ses mélodies douces et sa rythmique calme donnent envie regarder le soleil se lever en déjeunant. Un véritable cocon de nuage de coton douillet et protecteur pour commencer la journée.

Le climat apaisant de ce maxi éloigne avec tendresse chaque nuance de stress possible pour promettre une détente absolue et sans faille.

>>Site de ALEXIA C 

APOLLINE GAY

>>Lien d’écoute

 

AS A NEW REVOLT

Fares

KNT Label

En France, ce duo perpétue avec détermination l’esprit fusion des années 90s. RATM et Asian Dub Foundation seraient 2 références permettant de situer le style agressif et revendicatif d’AANR, entre hardcore musclé et transgression electro-punk-dub. Sur ces 5 titres épiques et rageurs, la frontalité est assurément le chemin le plus court pour libérer la colère et résister au politiquement correct.

>>Site de AS A NEW REVOLT

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

BALM

She

Ebisu Records

Le groupe parisien nous offre un EP de très grande qualité. Leur pop élégante et sophistiquée navigue quelque part entre Radiohead et Phoenix avec quelques pincées prog-rock pour bonne mesure. C’est sans doute pourquoi les titres du combo sont assez longs, permettant de créer des atmosphères qui nous invitent à aller côtoyer les cieux. La production est de qualité et permet de donner une belle ampleur aux quatre titres proposés.

>>Site de BALM

PIERRE-ARNAUD JONARD

>>Vidéo

 

BEBLY

Le spleen à présent

Bebly records

Fini les larsens et les guitares saturées, en 2021, Bebly s’assagit et opte pour la douceur. Dans une formule acoustique inédite, Benjamin et De Nuit nous proposent cinq titres indie-folk chantés en français. Si la manière de s’exprimer est bien plus sensible et fragile, le propos reste résolument punk. Entre failles, spleen et extinction, Bebly a su manier guitares et stylo, pour un ensemble à fleur de peau.

>>Site de BEDLY

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

BLESSINGS

Holding the universe together

Freemount Records

Activé par le talentueux Adam Wood, ce collectif inspiré et complice invoque avec envie le son et l’insouciance des années 70s, en laissant pleinement s’exprimer solos de guitares héroïques, nappes de synthés vaporeuses, expressivité rock, harmonies vocales nostalgiques. Beaucoup de tendresse et d’énergie irriguent ces 4 titres nuancés et maîtrisés qui n’ont pas peur du lyrisme et de la mélodie.

>>Site de BLESSING

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

CAPTAIN OBVIOUS

Let’s do porn

Tadam Records

Après l’essai plus que concluant du premier disque, les frangins Angus et Joseph déboulent avec un deuxième EP survitaminé à coups de riffs dévastateurs soutenus par une batterie de mort de faim. En résulte un rythme infernal sans répit aucun, imposé durant les 5 titres de ce disque au format court dont ont aurait aimé qu’il soit un poil plus long histoire de prolonger le plaisir de ce que l’on pourrait qualifier avec enthousiasme de “gang bang sonore pour headbangers”, histoire de rester dans le thème. Et si l’on perçoit évidemment ici et là l’influence de groupes comme Royal Blood, désormais les élèves sont en passe de dépasser leurs maîtres. En deux mots : du rock porn comme on l’aime.

>>Site de CAPTAIN OBVIOUS

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>>Vidéo

 

CHIARA FOSCHIANI

Trouble maker

Autoproduction

Chiara Foschiani n’a que dix-huit ans mais elle fait preuve sur son premier EP d’une grande maturité musicale. Elle nous offre ici cinq titres où le mariage piano voix fonctionne à merveille. L’artiste, contrairement à nombre de musiciens contemporains ne va pas dans la surenchère musicale, tend au contraire vers l’épure. C’est ce qui fait toute la beauté de cet EP. Les sujets traités ne vont pas davantage vers la facilité puisqu’il est question de santé mentale, d’addictions, de relations toxiques et de pédophilie. Des textes intelligents sur un trip-hop soyeux : une artiste est née.

>>Site de CHIARA FOSCHIANI

PIERRE-ARNAUD JONARD

>>Vidéo

 

COURROUX
2
Autoproduit

Dédié à la mémoire de son père récemment décédé, le second EP du producteur et guitariste marseillais Fabien Guy sous l’alias Courroux, nous embarque dans un voyage hypnotique, à dominante instrumentale, à l’exception du titre “Astilla” chanté en anglais. On retrouve avec plaisir cette musicalité éminemment rock et cinématographique qui avait su séduire en 2019, lors de la parution de son premier opus. L’électronique et la guitare s’adonnent à de plaisantes circonvolutions, et tissent un emballant écrin musical, fait de tensions et de douces accalmies.

>>Site de COURROUX

ALAIN BIRMANN

>>Vidéo  

 

DIGITAL VELVET

Misled Animals

Unicum Music

Le point fort reste cette ouverture trip-hop élégante des Toulousains, où la manière de chanter d’Emilie Chick, le côté feutré des arrangements rappellent aussi bien Morcheeba que Goldfrapp. S’enchaînent une lente litanie minimaliste et saturée, survolée par la voix chargée de David Authié, entre Mick Harvey et Marylin Manson, et enfin des retrouvailles vocales sur le convenu “Little Soldier”.

>>Site de DIGITAL VELVET

LAURENT THORE

>>Lien d’écoute

 

ETIENNE DÉTRÉ

Chute libre

Autoproduction

Premier EP de cet artiste, Chute libre semble avoir été inspiré par les paysages de la baie de Somme, paysages près desquels le musicien a grandi. Son opus invite en effet à la rêverie propre aux grands espaces. Entre pop aérienne et chanson, le style Détré fait mouche. Les textes sont en outre fort bien écrits. On se laisse emporter avec grand plaisir dans l’univers de ce nouveau talent. On a hâte de connaitre la suite des aventures musicales de ce garçon fort prometteur.

>>Site de ETIENNE DÉTRÉ 

PIERRE-ARNAUD JONARD

>>Vidéo

 

GREGORY DESGRANGES

Elle était la nuit

Rouge Neon Records

Avec “Monica”, qui ouvre ce bel EP, on croit entrer sur le territoire de Dominique A, puis le champ d’action se révèle plus vaste, bordant aussi ceux de Bashung pour la teneur rock et le semblant de désinvolture balayant l’amertume et de Christophe pour l’électronique subtile et éthérée flirtant avec la new wave. Le Bordelais passé par d’autres projets impose sous son nom un univers fort, entêtant et sombre comme le fantasme et l’absence.

>>Site de GREGORY DESGRANGES

JESSICA BOUCHER-RÉTIF

>>Vidéo

 

GURL

Garden party

Indigo

Influencé tant par la nouvelle scène australienne que par le surf, le garage ou les Buzzcocks ce combo nous délivre un premier EP de grande classe. On y trouve toute la fougue et la morve de la première vague punk. C’est à la fois fun, frais et énergique. La formule trio a toujours été la meilleure pour le genre pop-punk. Ce combo ne déroge pas à la règle en la matière. Une belle découverte que ces nouveaux venus.

>>Site de GURL

PIERRE-ARNAUD JONARD

>>Vidéo

 

KAKY

Room 404

RCA

Le jour où Orelsan a chanté “Dire “J’ai pas d’matos” ou “pas d’contacts”, c’est un truc de victime”, Kaky l’a visiblement pris à la lettre. À partir des bruits du quotidien, l’artiste est parvenu à produire sept titres à la frontière du R’n’B et de la pop. Magicien du son, Kaky nous prouve d’ailleurs qu’il manie aussi les mots avec brio. Ses textes sont à l’image de ses mélodies : puissants et soutenus.

>>Site de KAKY

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

KRISTEL

Take it easy

Libertalia Music

Plus un mini-album qu’un nouvel EP, Take it easy est une réponse à l’urgence du moment. Le trio malgache a choisi de densifier sa musique l’automne dernier en enregistrant en France. Son propos émancipateur et fédérateur se révèle ainsi dans des morceaux vibrants et intenses comme “Mafy Loha” ou “My Man”, aux côtés de morceaux plus convenus mais toujours marqués par une sensibilité peu commune.

>>Site de KRISTEL

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

LA FÉLINE

Alentour de lune

Kwaidan Records

L’inquiète vision de l’avenir humain portée par l’album Vie future se prolonge dans ce court EP au gré d’une reprise de Pierre Vassiliu et de son constat désabusé d’une terre livrée à la bêtise et à la violence, de deux interludes stellaires, de deux remixes et d’un nouveau morceau, “Bot”, où voix et textures ouatées sur tempo robotique traversés d’intemporelles mélodies de flûte disent la peur de l’intelligence artificielle.

>>Site de LA FÉLINE

JESSICA BOUCHER-RÉTIF

>>Lien d’écoute

 

LOUISADONNA

Fatigue

BMG

Puisque l’art et la musique en particulier ont le pouvoir d’éduquer et d’inventer les nouveaux récits, alors ce premier EP de Louisadonna est à diffuser dans toutes les écoles, et ce dès le C.P. Petit bijou pop féministe, ces sept titres nous embarquent dans un univers coloré et engagé sans concession ni limitation. Psychologue, en parallèle de la musique, Louise prouve que quoiqu’elle fasse, elle n’y va jamais à moitié.

>>Site de LOUISADONNA

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

MÉTÉO MIRAGE

Météo mirage

autoproduit

Après avoir parcouru le Pacifique en 2019, Météo mirage continue d’explorer et de traverser les frontières avec un deuxième EP éponyme. Dans ce nouveau maxi, la boys band aborde l’amour et le doute comme un voyage pop. Si leurs cinq voix étaient déjà douces, elles ont cette fois réussi à gagner en charisme et en maturité. De nouvelles subtilités se dessinent pour incarner parfaitement la mélancolie.

>>Site de Météo Mirage

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

M-O-R-S-E

Oh la la

La Souterraine

Construit sur une base musicale puisant dans l’UK garage, les six pistes composant cet EP se veulent portées par un « désir de légèreté et de danse » selon son auteur. Pari largement gagné en ce sens mais pas que, tant le phrasé polisson du garçon porte le dancefloor dans une poésie moderne et hallucinée. Impossible de résister au rythme frénétique de son “Danse avec moi” ou au circonvolutions de son interjection “Oh la la”, clairsemé d’un phrasé finement érotisé, respiration à l’appui, quand son “Feu” porte le tout dans une dimension abrasive et lascive. Moderne, aguicheur, fripon, décadent et surtout talentueux, on placera plus des promesses en ce dernier que dans un plan fesses…

>>Site de M-O-R-S-E

JULIEN NAÏT-BOUDA

>>Lien d’écoute

 

MR GISCARD

Sensibilité

RCA

S’il devait à son tour être président, ce serait certainement au pays de la nonchalance. Dans une indolence assumée, Mr Giscard sort en effet un premier EP, Sensibilité. Un maxi qui porte bien son nom, puisque, derrière ses airs insolents d’insouciant, se cache un gamin sensible et bourré de talent. La preuve avec ces cinq titres entre R’n’B mélancolique et électro langoureux dans lesquels se confondent sexe, alcool et sociologie.

>>Site de MR GISCARD

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

NEO KOBEN

La chair bleue

Autoproduit

Ce qui nous a interpelés dans le projet que vous vous apprêtez à écouter, c’est son originalité et sa capacité à s’éloigner des chemins tout tracés. Avec ce double EP, La chair bleue, Neo Koben publie, en deux temps, les moments clé de son parcours musical. Ce voyage initiatique nous fait traverser trois années de synthpop profonde et personnelle avant, on l’espère, un premier long projet.

>>Site de Neo Koben

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

OUMUAMUA

Aire de repos

Autoproduction

A l’instar de Feu Chatterton !, ce quintette virevoltant propulse la chanson dans une musicalité libérée et hédoniste. La basse est ronde et diablement funk, la guitare vibrante et subtilement joueuse, la batterie dansante et intensément contagieuse, les claviers subtils et profondément cosmiques. Le chant s’en donne ainsi à cœur joie, incarnant avec beaucoup de vie la poésie intrinsèque des textes.

>>Site de OUMUAMUA

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

PAM RISOURIÉ

Noctessa

In Silico / Lofish Records / Araki Records

Ce deuxième EP du quintette parisien, écrin d’une dream pop en clair-obscur, tout en superposition de guitares réverbérées, vapeurs de synthés, voix brumeuses et brouillards de saturation, sied aux introspections nocturnes. Enveloppant l’esprit de ses souples drapés harmoniques, l’entraînant dans de troubles rêveries, ce shoegaze infiniment sensible offre une plongée moelleuse dans les mondes intérieurs.

>>Site de PAM RISOURIÉ

JESSICA BOUCHER-RÉTIF

>>Vidéo

 

PEOW BOW

Déserteur

Weta Records

Montreuil n’a plus à prouver la diversité musicale qui l’habite, preuve en est de nouveau faite avec ce maxi qui, en trois pistes, risque de mettre bien du monde d’accord dans la sphère trip-hop. C’est vaporeux, sensuel, gondolé, ténébreux, fiévreux, tout ce qui fait la verve de ce genre né dans les bas-fonds de Bristol, souvent imité mais jamais égalé. C’est ainsi en contorsionnant ce style hybride que les trois tracks présents confondent R’n’B, dub et ragga pour un résultat fort réjouissant et donc loin d’être fumeux…

>>Site de PEOW BOW

JULIEN NAÏT-BOUDA

>>Lien d’écoute

 

PURRS

Rhythm + Ethics

Autoproduction

Ce groupe, basé à Angoulême, place le curseur de son intensité électrique à mi-chemin entre émotion et rage sur son très expressif 2ème EP. A l’unisson, ces 4 complices déversent sans compter leurs colères, leurs engagements, et surtout leur passion dans un rock tendu et maîtrisé, qui doit aussi bien au post-hardcore par son côté clinique et massif qu’au post-punk pour son côté éruptif et rageur.

>>Site de PURRS

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

RAVAGES

Jusqu’au large

autoproduit

Pas de doute, Simon Beaudoux et Martin Chourrout ont officiellement mis de côté leurs guitares d’Exsonvaldes. Avec Ravages, place aux synthés et à de douces mélodies pop-rock chantées en français. Les garçons n’oublient pour autant pas d’où ils viennent et continuent de se questionner sur la science, l’humain, et ses “Métamorphoses” à travers cinq titres aussi passionnants qu’entraînants.

>>Site de Ravages

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

RECREATION !

20’FM

Autoproduit

Rythmes ciselés, deux morceaux en un, et une fusion subtile entre jazz, rock et hip hop. Le temps d’un EP, ce quintette marseillais l’a bien comprit : il ne faut pas être trop scolaire. Cette vison leur a d’ailleurs valu de figurer sur le label Dig It by CMR. Lancé pour les quinze ans de Chinesse Man Recods, il propose une série de découvertes produites par leurs soins. Recreation ! y figure donc avec “Not the same”, premier des sept morceaux de 20’s FM sortis ce 30 avril. Un élan jazz, surplombé de parfaites transitions, et accompagné du flow rougeoyant de la chanteuse Talin Maas. Cette voix dense joue avec les instruments, un temps avec la guitare (Benoît Moreau) de “Tonight”, l’autre avec la basse (Hennes Mölsä) de “One world”. Les claviers (Samuel Diouf) oscillent aussi entre moments dignes des sons riches d’Alfa Mist, et de solos douillets. Bilan : même si « jouer avec excès comporte des risques » (“GEM”), le jeu adroit de Recreation ! s’écoute sans modération.

>>Site de RECREATION ! 

FLAVIEN LARCADE

>>Vidéo

 

RENARDE

Courts Métrages

Nuance Records / Kuroneko

Proposer des ambiances musicales amples et richement orchestrées en évitant l’écueil de la grandiloquence est le pari réussi de Renarde aka Bruno Dibra, avec ce 5 titres aux réminiscences sixties. Produit par Jeremy Dunne, du label Nuance Records, qui a su créer la pop baroque qu’avait en tête l’auteur-compositeur toulousain, ce premier EP est un petit bijou qui séduira les amateurs d’orchestrations fastueuses qui apprécient les œuvres sophistiquées de Divine Comedy et de Burt Bacharach.

>>Site de RENARDE

ALAIN BIRMANN

>>Vidéo 

 

ROBIN FOSTER

A lockdown postcard

Autoproduit

Pendant les derniers mois, on imagine que Robin a beaucoup regardé la mer depuis Camaret, sa terre d’adoption, lui le plus Anglais des musiciens bretons, ou vice-versa. L’occasion d’entreprendre un énième voyage intérieur dans son monde imaginaire mais aussi et surtout le prétexte à une suite pour ses Electronic postcards from the darkside, cette fois sous la forme d’un 6 titres à la beauté sublime dans lequel on retrouve tout l’univers post-rock et merveilleux qui fait sa signature. Un univers qui puise sa force dans les éléments, au centre desquels la terre et la mer jouent un rôle prépondérant. Ce disque, qui offre également une reprise très réussie de “A new age” du Velvet, prouve une nouvelle fois ce que certains savaient déjà : Robin Foster est un artiste majeur.

>>Site de ROBIN FOSTER

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>>Vidéo

 

ROMAIN FX

Shir Khan presents black jukebox 30

Exploited

DJ, producteur, fondateur de label et d’une radio, ce Français basé à Hong Kong depuis une dizaine d’années brille par une musique électronique généreuse en vitamine D. Disco, funk, house, acid, dub, tout en ces lieux d’un exotisme déliquescent est une invitation à la fête. Le genre de son auréolé d’un groove instantané capable d’exploser n’importe quel dancefloor dans sa foulée. Gage que ce dernier ait la clé d’une unisson capable de se faire rencontrer les cinq continents. C’est en tout cas ce que l’écoute d’un track comme “Dancing in Hong Kong” et sa montée tout en piano house laisse imaginer. Unbelievable !

>>Site de ROMAIN FX

JULIEN NAÏT-BOUDA

>>Lien d’écoute

 

SCRTCH

Môther/Sümmer

Le Gospel

Ce duo intrépide démontre, comme Belly Button et Sabot il y a quelques années, qu’il suffit parfois d’une basse et d’une batterie pour déclencher la furie du rock, dans sa version la plus sauvage et la plus libératrice. La tension est palpable dans chaque interstice de ces deux envolées post-punk noise grisantes, qui n’hésitent pas à s’étirer à travers le garage le plus électrique et le stoner le plus psyché.

>>Site de SCRTCH

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

SINAÏVE

Dasein

Buddy Records

La musique lo-fi de ce quatuor strasbourgeois est radicale, bruyante et aride. Le mur du son shoegaze des guitares ramène au Daydream Nation de Sonic Youth, sur lequel se déploient de mystérieux textes surréalistes et psyché. Loin des canons de la pop-music, ce groupe invoque l’esprit libertaire new-yorkais du Velvet et de Suicide mais aussi des jeunes gens romantiques de la vague punk française.

>>Site de SINAÏVE

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

SOLEIL BLEU

Félins pour l’autre

Echo Orange

Six morceaux racontent dans une mise en abîme troublante, les sentiments de ce couple fusionnel et les méandres de l’amour passion. Le jeu de miroir entre le réel et la fiction joue à plein régime. Malgré quelques longueurs, le duo se signale par son pouvoir évocateur et sa sensualité. L’ombre du grand Serge plane au-dessus de cet EP, et par extension celle des New-Yorkais de Blonde Redhead.

>>Site de SOLEIL BLEU

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

TERRIER

Naissance

Terrier Records / Cinq7

Ce premier EP de TERRIER porte bien son nom. A l’instar d’une Naissance, nous l’avons longtemps attendu, et le trouvons encore plus resplendissant que prévu. A travers ces sept titres, David dessine les contours d’un univers musical riche et passionné. Armé de son éternelle guitare électrique, le Vendéen navigue entre rock et beat hiphop pour nous faire le récit de sa vie. De sa “Naissance”, “À nos jours”, en envisageant même “Demain”.

>>Site de Terrier

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

THERESE

Rêvalité

Lacouveuse – Chancy Publishing – Ditto Music

Femme de son temps et créatrice polyvalente, cette chanteuse assume totalement son identité cosmopolite, nourrie de pop et de multiculturalisme sur son 1er EP solo. Avec beaucoup d’esprit, de détermination, elle active et mélange sans complexe R’n’B sensuel, rap tranchant, bass music détonnante pour tendre vers ses modèles d’inspirations que sont Billie Eilish, MIA et bien sûr Britney Spears.

>>Site de THERESE

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

TRISTE SINGE

Absurde

Autoproduit

Cinq titres, cinq messages. L’automatisation de la routine, la schizophrénie des choix de vie, la dépression, la banalité et l’ennui du quotidien, et la pureté de l’enfance abordée avec une certaine mélancolie. Le duo de Mathieu Plubeau et d’Édouard Pons aborde ces thématiques sur une musique groovy et un chant presque psalmodié. L’ambiance relaxante et pop ne recouvrent pas les thèmes plus sombres de leurs textes, mais crée plutôt un contraste qui happe d’autant plus l’attention.

>>Site de TRISTE SINGE

APOLLINE GAY

>>Vidéo

 

UNSCHOOLING

Random acts of total control

Howlin’ Banana

Nouveau manifeste indé et DIY de la part de ce combo héroïque, désormais signé sur le label Howlin’ Banana. Naviguant dans les eaux troubles des marges déviantes du rock, le quatuor active les ressorts d’une musique foisonnante, dansante et colorée, à l’énergie naïve et parfois sauvage qui doit autant à l’esprit créatif du punk, à la liberté de l’approche lo-fi, qu’à la candeur mélodique de la pop.

>>Site de UNSCHOOLING

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

UssaR

Étendues

BMG

Comme pour sa première version, la réédition du disque d’UssaR est à écouter à plusieurs reprises pour en saisir la beauté. Loin des tendances actuelles, la pop urbaine de l’artiste se démarque en effet par un piano délicat, des arrangements électro mélancoliques et une voix atypique. De l’intime de sa Normandie à l’universel chagrin d’amour, ces dix titres intenses devraient vous bouleverser.

>>Site de UssaR

MATHILDE VOHY

>>Vidéo

 

W!ZARD

Definitely unfinished

Luik Music

Incendiaire, sinueuse, colérique, telle est la musique de ce trio hexagonal. Il se présente sur 5 titres mordants avec l’attitude d’un boxeur sur le ring, combatif jusqu’à la limite, quitte à flirter avec le KO, aussi bien de leur côté que du nôtre. Taillé pour tout emporter sur son passage (scénique on l’espère), cet EP pourrait être un avant-goût de l’apocalypse, version noise hardcore punk.

>>Site de W!ZARD

LAURENT THORE

>>Vidéo

 

YO AND THE SOUTH

Orange

Cristal Publishing – Inouïe Distributions

Deuxième EP du combo cet Orange a un délicieux parfum sixties. On sent ici un amour immodéré pour l’harmonie vocale parfaite, pour la pop-song élégante et sophistiquée. Les cinq titres proposés possèdent un charme indéniable. Il y a quelque chose de faussement nonchalant dans la musique produite par ce groupe qui invite à une forme de rêverie. Un second opus qui confirme les qualités indéniables de ces garçons.

>>Site de YO AND THE SOUTH

PIERRE-ARNAUD JONARD

>>Vidéo


Publié le