Déferlantes 2019
Musique pour tous !

Du 5 au 8 juillet 2019, les Déferlantes Sud de France reprendront du service à Argelès-sur-Mer. Fort de sa programmation hétéroclite, le festival familial rassemble également de part son incroyable décors entre mer et montagnes.

Né de la rencontre de deux amis, David Garcia, programmateur au Mediator  de Perpignan et Christophe Samitier, organisateur de soirées électro, l’événement met en lumière la belle région catalane et lui permet d’accueillir les plus grands noms du monde entier de Sting à Elton John en passant par des Français comme -M-, IAM, Thérapie Taxi, ainsi qu’un beau palmarès de découvertes locales.

 

Des premiers pas à la consécration

« On avait déjà organisé Argelès Rock au printemps 2005 et puis quand les Méditerranéennes ont quitté le Parc de Valmy on a demandé à la municipalité de changer son fusil d’épaule. » se remémore David Garcia qui lance sa première édition en 2007 avec l’aide de son ami, le musicien Cali. Quand il s’agit de la programmation, le directeur du festival explique se poser d’abord la question des têtes d’affiches : « Je me demande si elles ne vont pas me coûter un bras puisque ces dernières années les cachets augmentent. Les premières offres faites aux artistes partent pratiquement un an avant. Dans les faits on est informés qu’un musicien va tourner et on décide de se positionner dessus ou pas. Ça s’applique aussi bien sur les têtes d’affiches que sur les autres musiciens programmés. Il peut se passer plusieurs mois avant que l’on ait un premier retour. »

L’atout des Déferlantes tient à sa capacité à contenter toute la famille quelques soient ses goûts musicaux. Pour s’en assurer, il faut faire des choix : « On cherche à créer un équilibre, s’assurer qu’un soir ne soit pas, par exemple exclusivement rock, ou simplement vintage. On fait en sorte que le public retrouve au moins deux artistes qu’il adore et qu’ensuite il découvre. Il peut découvrir quelqu’un d’une autre génération ou une nouveauté. Nous fasons attention à avoir un large spectre artistique. »

Ces passionnés de musique cherchent à inciter à la découverte et n’ont de cesse d’apprendre à connaître puis partager… Pour se faire, ils s’assurent d’attirer les festivaliers à l’aide de grands noms avant de leur proposer leurs coups de cœur de demain. À cela s’ajoute la présence de la scène Nouvelle Vague qui accueille uniquement les artistes régionaux. Et la formule paye « En 2015, on a eu Christine and the Queens qui avait très peu de dates cet été là. On en est très fiers. On a également eu Arcade Fire en 2010. Plus personnellement on a fait jouer les Specials qui est le groupe de ma vie. En plus, il faut se rappeler qu’on est à Argelès où il n’y a pas de grande salle donc tout ce qu’on a est déjà grandiose. »

Faire vivre la région

Sur place, les festivaliers, peu habitués à voir de grands noms chez eux, s’émerveillent de les entendre dans la petite ville du bord de mer. Il n’est pas rare en discutant avec eux de les entendre raconter que lorsqu’une tête d’affiche évoque le nom d’Argelès-sur-Mer, c’est toute l’assemblée qui a le cœur serré. Un sentiment encore partagé par le directeur : « Quand j’en parle, ça me donne des frissons. Monter le festival a été compliqué, ça l’est toujours. On est au fin fond de la France, il faut faire 5 heures et demie de train pour s’y rendre depuis Paris. D’avoir eu des Joe Cocker, Lenny Kravitz, Sting … dans la région c’est quelque chose qui fut pendant un temps inimaginable. Avant, il fallait faire tout un voyage pour les voir. Ce n’est pas dans les moyens de tout le monde de payer les nuits d’hôtel, les transports, les billets… » confie-t-il. Le site lui-même est un atout majeur de l’événement : « Dans les Pyrénées-Orientales, il y a des châteaux, la mer et la montagne. Et quand on vient aux Déferlantes, il y a tout ça également.C’est comme si à Paris sur le même site on retrouvait le Louvre et la Tour Eiffel. »

À en croire les conseils avisés de David Garcia cette année il ne faudra pas manquer les concerts de La Ruda, mais aussi The B-52s, Macklemore et Dinonysos. Le reste du line-up inclut également ZZ Top, Thirty Seconds to Mars, -M-, Nekfeu, Patrick Bruel, IAM, Thérapie Taxi, Trust, Jain, Gringe, Delgres, La Pietà et bien d’autres. Les billets sont déjà disponibles.

>> Site des Déferlantes, infos et billetterie

JULIA ESCUDERO


Publié le