Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PRIMATES

“100 degrees out”

 

 

Présentation

 

« Un projet à part entière aux sonorités pop urbaine et aux influences R’n’B des années 2000. À mi-chemin entre les sons trap, pop de The Weeknd et la néo soul de Blood Orange, tout en s’inscrivant dans la continuité de The Blaze.
Primates ce n’est pas seulement l’auteur-compositeur à l’origine du projet, ce sont aussi les réalisateurs, beatmakers, les musiciens sur scène, les danseurs du clip, dessinateurs, etc. Toute personne qui y participe de près ou de loin et qui constitue la vision globale du projet. L’occasion de déjouer les codes de la mystification de l’artiste unique si présente dans ce milieu, tout en abordant des sujets d’actualité. Des extinctions de masse, aux pressions économiques de notre société, Primates a su rassembler différents propos, tout en proposant un ensemble indissociable de sonorités, de paroles et de visuels.
Chacun racontant sa propre histoire pour laisser libre à l’interprétation de leur association. Primates c’est avant tout une communion écosensible d’idées, de sensibilités, et de combats à mener. »

 

“100 degrees out”

 

« Ce morceau parle de dérèglement climatique et plus précisément de la différence de perception que l’on a enfant à l’arrivée des périodes estivales et des fortes chaleurs, au moment des départs de vacances en famille, avec toute l’anticipation et l’excitation à l’idée d’aller à la plage, de se baigner, etc., tout en faisant le parallèle aujourd’hui avec l’âge adulte quand on prend conscience que des températures allant jusqu’à 40 degrés n’est pas un phénomène normal même en plein été et l’excitation infantile se transforme en une inquiétude profonde. Comme son nom l’indique “100 Degrees Out (Live)” a été enregistré en live dans le Colorado Provençal lors du tournage du clip avec Franck à la batterie, Arthur à la basse, Effsy à la guitare et au synthé et Tom au chant et au clavier. »

 

Clip

 

« On suit un couple (Constance Perucca et Nadir Benlala) qui décide de profiter d’un moment de détente ensoleillé autour d’un Pique-Nique dans un lieu désertique. Cet instant de relaxation qu’ils sont venus chercher est vite perturbé par la présence du groupe Primates qui se met à jouer derrière eux. Ils décident alors de remballer leurs affaires pour quitter les lieux, mais finissent par se rendre compte qu’ils sont perdus et qu’ils n’ont pas suffisamment d’eau pour deux. La chaleur assommante et la déshydratation vont les pousser à prendre des décisions radicales pour survivre. Le clip de “100 Degrees Out” a été réalisé par Primates, avec l’aide d’Arthur Leblond et Thomas Ruelen, deux vidéastes rennais, au Colorado Provençal. Il s’agit d’une live session scénarisée et enregistrée sur place par Harold Untersee, notre ingénieur du son.
Nous voulions que le groupe apparaisse dans le clip et soit intégré à la narration, cependant nous ne souhaitions pas que le groupe fasse semblant de jouer en play-back par-dessus la version studio du morceau. La musique est donc intradiégétique, les personnages que l’on voit à l’image l’entendent également. On retrouve dans cette vidéo Constance Perucca et Nadir Benlala déjà protagonistes des deux premiers clips de Primates (“Stick Together” et “Ins & Outs”). »

 

Projet

 

« Nous essayons de faire vivre notre premier album un maximum sur scène, nous serons à Saint-Brieuc le 1er février pour l’enregistrement public d’une émission pour Radio Activ à Bonjour Minuit. Nous sommes déjà en train de travailler sur de nouvelles compositions pour ce qui sera le deuxième album ou EP de Primates. »

 

>> Site de Primates

 

ARTICLES SIMILAIRES