Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

FESTIVAL LEVITATION

samedi 27 et dimanche 28 mai 2023, Angers

Pendant 2 jours, Levitation France a eu lieu en Open Air, au Chabada (Angers), mêlant découvertes d’artistes émergents et de têtes d’affiches.

Tout à commencé avec l’Austin Psych Fest, fondé en 2008 par un groupe d’amis (dont deux membres des Black Angels, groupe de rock psyché américain) à Austin qui a vu naître le mouvement psychédélique des 60’s.Renommé Lévitation en 2015, ce festival dédié à la culture psyché dont la notoriété dépasse aujourd’hui largement les frontières US, devient rapidement un rendez-vous pour les fans du genre.

C’est il y a 10 ans que Radical Production et Le Chabada, la scène de musiques actuelles angevine, ont le projet de la création d’une version française de ce grand rassemblement américain, Austin et Angers étant deux villes jumelées et le groupe culte Black Angels ayant pour tourneur Radical.

En 2013, nait le premier Levitation France qui fête cette année ses 10 ans en affichant complet !

Lambrini Girls

Une première journée qui commence fort avec Big Wool et Meule puis avec les Lambrini Girls qui, totalement captivantes par leur énergie et leur folie dès le premier titre, annoncent une belle édition. Elles sont suivies par le groupe Crows et leur chanteur charismatique, puis Cloud Nothing, Forever Pavot et Altin Gün.

Crows

The Psychotic Monks ont clôturé cette première journée par un concert monstrueux, démontrant qu’ils sont sans doute le meilleur groupe de noise en France.

Psychotic Monks

Le lendemain, rendez-vous à 16h30 pour le premier groupe, Bermud, puis Sylvie, Triptides, suivis par les Hollandais de Tramhaüs et leur chanteur déguingandé et envoûtant,  avec leur post-punk très typé et une énergie délirante ont fait décoller cette deuxième journée. Puis, au tour de l’excellent groupe New-Yorkais Acid Dad d’enchainer, suivi de Clamm tout droit venus d’Australie.

Porridge Radio

Se succèdent les sexy L.A. Witch et leur rock garage, puis Porridge Radio emmené par la chanteuse Dana Margolin. Il est alors l’heure d’accueillir la tête d’affiche tant attendue, les légendaires The Dandy Warhols qui ont donné un super concert d’une heure et demie en communion avec le public, majoritairement venus pour eux.

 Dandy Warlhols

Pour l’anecdote, les Américains m’auront fait vivre un  moment unique lors du shooting de leur portrait (sans Zia McCabe restée dormir), digne d’une scène du film Dig!, Courtney Taylor-Taylor ne voulant pas de lumière à sa droite ! Chaque portrait à sa propre histoire.

 Dandy Warlhols

Finalement, c’est à Madmadmad qui a eu la tache de terminer la soirée, ce qu’ils firent de belle manière avec leur electro disco punk et un Benji Bouton survolté.

Merci à Levitation, Radical Production, Le Chabada et particulièrement à Lara Orsal et surtout à l’année prochaine !

Texte et photos : Jessica CALVO

Galerie photos

ARTICLES SIMILAIRES