Du 27 au 29 juillet 2023, Sausses (04)

.

Crée en 2011 le Festival en Sausses fêtait cette année sa treizième édition. Cet événement musical est organisé par l’association culturelle saussoise (ACS) dans ce charmant petit village qu’est Sausses, niché sur une colline en aval des splendides gorges de Daluis à la limite des Alpes-Maritimes.

Le Jeudi 27 Juillet le Festival s’ouvrait par un diner spectacle avec le groupe féminin d’animation niçois French Kiss.

Le lendemain on pouvait assister au concert de musique classique les Sépales dans l’église du village avant un très bon set dans une formule trio de Guillaume Ledoux de Blankass avant de finir sur une note funky et soul avec Seb Machado, un musicien niçois influencé tant par les artistes Motown que par la soul.

Le Samedi 29 débutait par un set étonnant du Ouaf, groupe de ukulélé de Fontenay-sous-bois. Leurs reprises au ukulélé et autres instruments atypiques de “Mamma Mia” de Abba, de “Sunny Afternoon” des Kinks ou de “Boys don’t cry” de Cure valent clairement le détour. Un concert réussi et plein de charme pour bien débuter la journée.

Dans la soirée on découvrait les locaux de l’étape, October Baby, dont les membres sont originaires de Nice et de Menton. Leur folk/rock est absolument délicieuse, délicate et raffinée. La chanteuse/guitariste de ce combo prometteur possède un charisme rare. Il n’y a aucun doute sur le fait que l’on va bientôt entendre parler de ce groupe fort talentueux. Un album est en préparation. On a déjà hâte d’entendre le résultat.

Patrick Coutin clôturait de fort belle manière ces trois jours de festivités. Auteur d’un excellent nouvel album sorti en mars de cette année Coutin nous en offrait de nombreux extraits : les très bons “À part ça tout va bien”, “La ballade de Jesus Cat”, “L’homme invisible”. Sans oublier bien sûr l’immense et incontournable “J’aime regarder les filles” titre qui n’a pas pris une ride les années passant et le non moins excitant “Un étranger dans la ville” tiré de son second album. Coutin est toujours un maestro de la guitare et sa section rythmique est éblouissante, d’une précision chirurgicale. Un excellent concert pour finir en beauté.

Au final, trois jours de fête et de bonheur dans un lieu merveilleux où outre la musique on aura eu le plaisir de goûter aux excellentes bières bio locales et aux produits du coin. À l’heure où les prix deviennent prohibitifs, il est appréciable de voir que de petits festivals ne participent pas à cette surenchère, ce qui est le cas du Festival en Sausses qui proposait des billets à 10 euros par jour.

Le genre de petit festival éco-responsable et convivial dont on redemande.

Texte : Pierre-Arnaud JONARD

Photos : Laurent MICHEL


Publié le