Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

PALEM CANDILLIER

Nirvana in utero

Éditions Densité, collection Discogonie, 100 pages, 10,50 €

Si un groupe a marqué son époque, c’est bien celui-ci. En débarrassant le rock des clichés hérités de la décennie précédente, le trio de Seattle a ouvert la voie à des milliers de vocations et à fait entrer le rock de plein pied dans les années 1990. Au sein du maigre corpus légué par Nirvana, “In Utero” occupe une place particulière car il est l’ultime album sorti du vivant de Kurt Cobain. Un disque important donc, sur lequel l’auteur revient en profondeur dans ce petit fascicule, précis, rigoureux et très documenté. Non seulement l’auteur revient sur l’enregistrement, le mettant en perspective et replaçant les faits dans leur contexte, mais analyse chaque titre, expliquant l’évolution sonore du groupe par un changement de matériel et insiste sur un aspect méconnu du talent de Cobain, celui de parolier, détaillant son obsession pour les mots-valise (la contraction de deux termes préexistants). Une façon ludique de redécouvrir cet album dont la suite s’écrira à titre posthume.

Régis Gaudin

ARTICLES SIMILAIRES