ALBINOS CONGOALBINOS CONGO

Spacejam

Autoproduit

Les 30 premières secondes de cet EP résument ce que l’on va entendre ensuite : on part dans l’espace ! Ils tapent fort sur ses instruments, sautent dans tous les sens et c’est parti pour le feu d’artifice sonore. Leur rock est barjo, cosmique et une bouffée d’énergie (“Stay or die”). Le projet tourné autour des Nantais Tristan D’Hervez et Pierre Stroska est une décharge de décibels passant par d’innombrables distorsions.

Yann LE NY

>> Site de Albinos Congo

>> Lien d’écoute

 

ArchibaldARCHIBALD

Out Of Sight

Aurasky Music

Plus proche du mini-album que du EP, cet opus a été inspiré par la résidence artistique faite par Roxane Terramorsi au Groenland. Cette expérience inédite l’a amené au plus proche de la culture inuit ; culture qu’elle nous rapporte et retransmet aujourd’hui en paroles et musique. Cela nous vaut six morceaux qui baignent dans une ambiance pop-électro où le chant de Roxane se fait majestueux et la guitare de Nicolas Gardel délicate. Chants inuits et français, voix bulgares se posent sur ces douces et sensibles mélopées. Un mini-album cotonneux comme les espaces polaires, qui invite à la réflexion et au voyage. Une bien belle réussite.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site d’Archibald

>> Lien d’écoute

 

AustynAUSTYN

Désordres

Autoproduit

Le Lyonnais, auteur en 2012 de Je tabou, un premier EP annonciateur de belles choses à venir, aura laissé murir ses nouvelles chansons avant de les enregistrer. C’est chose faite, grâce au talent de Denis Clavaizolle. Austyn poursuit son chemin avec brio, son indie-pop faisant ici des merveilles notamment sur l’addictif “Tes délits font désordre” ainsi que sur l’envoûtant “Phantom” dont Kent est l’auteur.

ALAIN BIRMANN

>> Site d’Austyn

>> Lien d’écoute

 

Bada BadaBADA-BADA

I

Autoproduit

Premier disque et déjà une énergie singulière se dégage. Ce trio de jazzeux se balade dans des contrées très atmosphériques et joue avec de nombreuses machines pour étendre leur musique organique faite de cuivres et de batteries. Formé à Paris en 2014, le groupe a pris son temps pour sortir ce premier opus entre musique électronique et jazz. Les envolées lyriques emportent loin dans un univers confortable (“Irun”) tandis que les séquences rythmiques nerveuses ressemblent presque à une incantation chamanique (“R4g3”).

Yann LE NY

>> Site de Bada Bada

 

BONBON NOIR

And So Be It Anita

Autoproduit

Construit autour d’un roman illustré, Bonbon Noir propose la première partie d’un travail dans un univers très mystique. Formé par des anciens du groupe Flying Pooh, le quatuor s’est lancé dans la bande-son du livre du même nom guidé par L. Erwan Kern, auteur de l’ouvrage, parolier, et chanteur. Ce monde a du grandiloquent à la manière d’un épique western spaghetti (“Rednox’s lament”) et des morceaux plus nerveux (“Shadow in the sails”) voire parfois mystérieux (“An absolute beginner”).

Yann LE NY

>> Site de Bonbon Noir

 

BolivardBOLIVARD

Dr Bolivard

Cookie Records

Artiste touche-à-tout car à la fois musicien, parolier, réalisateur, monteur, DJ, graphiste et dessinateur, Bolivar nous offre un EP qui résonne parfaitement avec l’air du temps. Si sa musique invite en effet à la fête, ses textes tendent vers un certain spleen (notamment dans les très bons “Réalité” et “La mort”. Un équilibre délicat que le musicien manie avec une belle dextérité. Sur des rythmiques funky, il balance des textes entre ironie et réalité sociale aiguisée à l’instar de ce “Sauvons”, qui ne manque pas de faire sourire avec son humour pince sans rire. Un EP qui développe un univers très personnel et démontre un vrai talent d’écriture.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Bolivard

>> Lien d’écoute

 

CHAT PERCHÉ

Tearsandsex Part. II

Autoproduit

C’est son deuxième EP sorti en moins de six mois, Chat Perché redémarre fort avec une production impeccable entre rock et électronique. Pourtant son premier EP paru en 2018 était beaucoup plus orienté vers le rap. Cette fois, les compositions de l’artiste de la région lyonnaise à la fois en français et en anglais se font plus pop et dégagent une réelle mélancolie (“Comme des adultes”). Malgré ce sentiment, il crée des titres totalement pop et dansants (“Ne me réveille pas”).

Yann LE NY

>> Site de Chat Perché

 

Cloud FactoryCLOUD FACTORY

#1

Le Cèpe Records

La dernière trouvaille du tout jeune label Le Cèpe Records est un quintette toulousain que l’on pourrait être tenté classer trop hâtivement comme post-punk à la seule écoute des lignes de basse profondes de “Amnesia”, leur premier titre. Mais le chant de velours d’Alice sur fond de beat rapide vient rebattre les cartes, et avec “Dead bodies”, “No data“ et “Talk too much” tout devient plus clair : le mélange de pop lo-fi et cette voix mélodieuse un peu réverbérée renvoient sans détour aux temps bénis du CBGB, club new-yorkais dans lequel Debbie Harry a dégainé ses premiers couplets sur fond de rock suintant. Voici un groupe dont on devrait rapidement entendre parler au-delà des murs de la ville rose.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Cloud Factory

>> Lien d’écoute

 

Côme RanjardCÔME RANJARD

L’enfant casanier

Autoproduit

Sa basse est ronde et enveloppante et son ton est nonchalant. Côme Ranjard fait un album pop aux accents rétros très prononcés qui ne tombe pas non plus dans le pastiche. En français dans le texte, il incite à flâner et prendre son temps dans son univers à la fois beau et absurde (“Anémone”). L’EP se construit sur autour d’une certaine nostalgie de l’enfance qui s’entend autant dans ses paroles que dans sa musique.

Yann LE NY

>> Site de Côme Ranjard

>> Lien d’écoute

 

TOMAS DANCERTOMAS DANCER

Brain Murmurs

Monopsone

Quoi de plus beau que des murmures à l’oreille surtout quand ils sont accompagnés d’une douce musique ? Les chuchotements dont il s’agit sur cet EP sont ceux de Laurent Tomas, par ailleurs membre de Gravity Fails, officiant pour l’occasion sous le pseudonyme de Tomas Dancer (nom de jeune fille de sa mère). Laurent, qui a fait appel à Erik Arnaud et son art du studio pour cette première initiative en solo, joue avec les genres : ambient, électro plutôt vaporeuse, le tout mâtiné de folk pour un mini-album qui regorge d’une sensibilité s’exprimant dès le choix des titres (“Alone Again”, “Lovers”, “If only I could”…) et révèle des vertus très apaisantes auxquelles il sera impossible de rester insensible.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Tomas Dancer

>> Lien d’écoute

 

Dead MythDEAD MYTH

#1

Le Cèpe Records

À ceux qui se demanderaient ce qu’aurait donné la rencontre improbable du Syd Barrett de la fin des années 60 et d’une bande de punks ivres de riffs rageurs, ce premier EP apportera un début de réponse assez limpide. En expérimentant un crossover entre deux genres que l’on pensait jusqu’alors incompatibles, le combo prouve combien le mélange peut être réussi, comme sur “Gravity”, l’orientalisant “Love awaits” ou bien encore “Dead already”, faisant cohabiter harmonieusement ambiances vaporeuses et guitares distordues. En seulement 5 titres, Dead Myth s’invite à la table d’une scène normande qui n’en finit pas de surprendre par sa capacité à produire un rock inventif et de qualité. À suivre de près.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Dead Myth

>> Lien d’écoute

 

DWEAMZDWEAMZ

Come Two

Grandma’s Records

Décollage vers un ailleurs coloré, à bord de ce vaisseau funky, aux qualités mélodiques évidentes. La voix chaude de Charlène, chanteuse partagée entre la soul, le hip-hop et la pop, résonne dans la cabine. Le pilotage est assuré par un impeccable tandem basse/batterie, l’attaque par une guitare expressive, alors qu’au soutien se démultiplie une horde de claviers analogiques au groove diabolique.

LAURENT THORE

>> Site de Dweamz

>> Lien d’écoute

 

ENDING SATELLITESENDING SATELLITES

HOME sessions

Autoproduit

En 2017, Lost Tapes – vol. B, long format à la beauté surnaturelle avait reçu un accueil enthousiaste. Il devrait en être de même avec ces 4 titres instrumentaux composés durant les semaines passées en confinement par Damien Dufour, âme solitaire et incarnation inspirée de ce projet. Avec “Le chemin”, on ferme les yeux, l’esprit commence à vagabonder pour rapidement libérer une surdose d’endorphines synonymes d’un passage en apesanteur. Puis arrive “You” et son intro aussi belle que la “Rêverie” de Debussy, suivi de “We’ve been there” et “A white monday”, titres post-rock dans la veine d’Explosions in the Sky. Au final, le Rochelais offre cadeau bien rare sous la forme de 14 minutes de rêve éveillé.
Le produit des ventes de l’album est intégralement reversé à la fondation Abbé Pierre.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Ending Satellites

>> Lien d’écoute

 

HEUHEU

Les îles ordinaires

Autoproduit

Un peu de folk, beaucoup de mélancolie. Le jeune artiste vient nous bercer de ses textes poétiques avec sa guitare et sa voix angélique ; il nous emmène dans son intimité, nous immerge dans un océan d’émotions. Quatre titres, se déclinant tel un recueil, qui constituent un premier projet, sensible, intuitif et profondément marqué par l’empreinte rêveuse de l’artiste Heu.

FANNY JACOB

>> Site de HEU

>> Lien d’écoute

 

FONTANAROSAFONTANAROSA

Fontanarosa EP

Howlin’ Banana/S.K. Records

Le Lyonnais Paul Verwaerde assouvit désormais en solo sur ce 1er EP ses pulsions américaines, version lo-fi grunge power pop. Compositeur diablement efficace et joueur, il dévoile une sensibilité proche du maître du genre Lou Barlow : chanteur élégant à proximité d’un Benjamin Gibbart sur “Would you need for me“, poète agité et électrique sur “In it“ ou rejeton du Velvet sur “Eyes on the floor“.

LAURENT THORE

>> Site de Fontanarosa

>> Lien d’écoute

 

GLAUQUEGLAUQUE

Glauque

Ecluse

Du hip-hop moderne à la plume parfois acerbe, saupoudré d’arrangements synthétiques et d’ambiances électroniques aux contours cinématographiques raffinés : voilà ce que donne à entendre cet excitant collectif belge avec son premier recueil de titres très réussis, qui s’impose par son identité forte, son flow, énergique et incarné interprété en français, ses humeurs pleines de révolte ou d’amour, ou ses questionnements en phase avec son temps. Six titres épiques, parfois inquiétants et mélancoliques. À suivre.

EMELINE MARCEAU

>> Site de Glauque

>>Lien d’écoute

 

GRAND PARCGRAND PARC

Pull Noir

Autoproduction

Cinq ans après la sortie de son premier album, le groupe d’Hérouville Saint-Clair revient avec cinq titres aux contours légèrement psychés, qui dressent une pop très singulière, aux arrangements audacieux, entre contemplation, allégresse et folie douce. Place à des nappes de synthés enivrantes et remplies de réverbe, une voix haut perchée soulignant des paroles souvent énigmatiques, et des mélodies parfaitement mouvantes. De quoi dessiner de spacieux paysages minimalistes, légèrement rétro, envoûtants en tous points.

EMELINE MARCEAU

>> Site de Grand Parc

>> Lien d’écoute

 

johnny janeJOHNNY JANE

Au pire c’est rien

Entre variété et spleen, l’artiste revient dans un EP poignant, aux textes divinement écrits en français. Johnny Jane se livre avec notamment un feat avec Joanna dans des tracks hip hop aux tendances psychés. Prods virtuoses, chant susurré, rappé ou explosif, cet EP transpire de poésie et de lyrisme, des textes réalistes et une touche unique. Un Baudelaire des temps modernes.

FANNY JACOB

>> Site de Johnny Jane

>> Lien d’écoute

 

KKCKKC ORCHESTRA

Le match

Ulysse maison d’artistes

Le titre résume parfaitement l’esprit qui anime le trio hip-hop sur ces 6 titres malins. L’orchestre de poche affirme plus que jamais sa personnalité musicale volontairement organique et sans œillère, toujours à la recherche de ce groove si lumineux et si fédérateur, pour mieux faire danser les mots, agiter les consciences et donner corps à un engagement sans faille, aussi militant que poétique.

LAURENT THORE

>> Site de KKC Orchestra

>> Lien d’écoute

 

LacLAC

Yolanda

Warmaudio studio, Décines

Le trio instrumental venu de Lyon c’est avant tout des percussions et un duo guitare-basse saturé pour une immersion rock totale. Les musiciens opèrent sans paroles, mais suscitent de part cette musique acharnée et écorchée un large panel d’images en tête. Un EP très rock’n’roll et avec une certaine touche progressive qui ne laisse pas indifférent. Un trio fort à suivre de près.

FANNY JACOB

>> Site de Lac

>> Lien d’écoute

 

LUAZÓ

Luazó EP

Autoproduit

De retour d’Amérique latine, le guitariste et compositeur français Robin Gentien rend hommage à ces terres qu’il a traversées durant ces quatre dernières années avec ce projet. Sur cet EP, il mixe les sonorités latines à sa sauce jazzy et rock sans tomber dans le cliché. Entre envolée à la guitare électrique (“A donde voy”) et douce balade (“Hacia de la tierra”) il montre qu’il a la capacité de créer une ambiance intime et vraie. Une palette de sons qui mériterait d’être sur de plus long format.

Yann LE NY

>> Lien d’écoute

 

MaalersMAALERS

Super lâche

M.A.D/Boomerang Production/Pias

Maalers, alias Alexandre Ehrsam au civil, Parisien exilé à Montpellier, nous offre aujourd’hui un disque racé et élégant, où sur des rythmiques électro ou pop synthétique, il délivre des textes sur la beaufitude, le machisme, l’égoïsme ou les fins de soirées. On trouve dans ces six titres ce côté décalé qui faisait le charme du Philippe Katerine des débuts. C’est drôle, fin, caustique, avec un talent de plume évident et un sens de la formule qui fait mouche. Maalers a trouvé dès son premier EP un ton et un style bien à lui, faussement naïf et pince sans rire. Tout cela a bien du charme et sonne comme la bande-son idéale de l’été à venir.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Maalers

>> Lien d’écoute

 

Madame CrocrodileMACADAM CROCODILE

Back in the Ring

Allo Floride Artist Services

Même si le duo composé de Xavier Polycarpe et Vincent Brulin sort aujourd’hui son premier EP, ils ne nous sont pas inconnus puisque l’on avait déjà pu les entendre sur une compilation Cracker et auparavant dans leurs différents projets musicaux (Gush, Fortune). Enregistré dans des conditions live au Badaboum l’an dernier, cette production délivre une électro bourrée d’énergie et d’ondes positives. Mêlant house, funk et disco, Macadam Crocodile offre une musique chaude et sensuelle qui invite à la fête et au dancefloor. Le titre “Back to the ring” rappelle les riches heures de la french touch. “Mama” et “Moonlight” ont la folie et l’énergie des folles heures du Paradise Garage de Larry Levan. “After the game” est gorgé de soul. Quant à From the dark night”, le morceau mêle avec bonheur disco 70’s et pulsion afro-beat. Pour la bonne bouche, les garçons ont eu la bonne idée d’ajouter en bonus des remix de quatre de leurs six morceaux par des pointures de la musique électronique : les Néerlendais de Fouk, ceux de Kraak et Smaak et les Français d’ Anoraak et de Møme. Le remix de Fouk est garage à souhait, celui de Anoraak digne du Palace de Fabrice Emaer. Møme sent la fête et l’été et Kraak et Smaak les riches heures de l’italo-disco. Un EP vraiment réussi qui invite à la danse d’une manière irrésistible.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Macadam Crocodile

>> Lien d’écoute

 

MatchMATCH

Superficial Please

Propuls’Prod

Le groupe angevin revient avec un deuxième EP abordant le thème d’une société en accéléré qui rime avec hyperconnectivité. Les 5 titres suivent une progression et forment une boucle ; un son punchy rock-électro laisse la place à un son plus pop, puis à une ballade pour se terminer avec une version acoustique du premier titre. Et il ne faut pas oublier la performance vocale à la fois douce et imposante.

SOLENE BALLEJA

>> Site de Match

>> Lien d’écoute

 

MezzanineMEZZANINE

Mezzanine II

Autoproduction

Ce jeune espoir de la pop hexagonale délaisse les guitares lumineuses de ces débuts, pour se diriger avec envie vers des climats synthétiques cotonneux et sensuels. A travers le minimalisme de ses patterns de batterie, la naïveté de ses claviers retro, il installe de délicieux moment de groove nonchalant, bien plus propice à la divagation, à la tendre nostalgie qu’à la chaleur moite du dancefloor.

LAURENT THORE

>> Site de Mezzanine

>> Lien d’écoute

 

Modern MenMODERN MEN

Anéantir le monde moderne (remixes)

SOZA

L’EP récemment sorti par le duo rouennais composé d’Adrian (MNNQNS) et Quentin (Sunddunes, Greyfell) avait déjà déversé son lot de lave incandescente, acide et sulfurique alors on pouvait se demander à quoi bon se soumettre à cet exercice périlleux qu’est celui du remix… interrogation vite rendue caduque à l’écoute de ces 4 titres (plus un bonus) magnifiquement revisités par les membres du collectif SOZA, à savoir Bungalow Depression, School Daze et le régional de l’étape Brook Line, entre autres. Les remixes amènent une nouvelle dimension d’écoute à chacun des titres, plus indus et EBM qu’à l’origine, libérant ainsi une puissance féroce. Une totale réussite qu’on écoutera en boucle jusqu’à l’évanouissement.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de Modern Men

>> Lien d’écoute

 

MOKADOMOKADO

Ghosts

LA Cafe

Envoûtantt, engagét, une electronica puissante… L’artiste fait bomber les masques et nous immerge dans un instrumental spectral. Un voyage sonore qui laisse aller et divaguer l’imagination. Cet EP aux claviers énergiques et poétiques nous fait tantôt danser, tantôt réfléchir. Un projet électro rayonnant et profond, mélancolique et lentement enragé.

FANNY JACOB

>> Site de Mokado

>> Lien d’écoute

 

Yann RouquetYANN ROUQUET

The Silent North

Autoproduction

Ce Sud-Aveyronnais est surtout connu en tant qu’ illustrateur sonore. À cette carte de visite, on doit également ajouter plusieurs bande originale de film. Incontestablement, à l’écoute de cet EP, cela s’entend. Les cinq plages qui le composent sont en effet comme la bande-son idéale d’un film imaginaire. Le musicien nous délivre une musique hypnotique entre post-rock apaisé et planant et ambient. On pense en l’écoutant à des très grands de la musique, de Wim Mertens à Philipp Glass tant Yann Rouquet s’avère un maître pour créer en deux minutes une atmosphère particulière qui ne vous lâche plus. Un EP qui, à l’image de sa pochette, invite à la contemplation.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Yann Rouquet

>> Lien d’écoute

 

OURS SAMPLUS

Antares

Autoproduit

On part direction l’Amérique latine pour une aventure ensoleillée, créée en quelques semaines durant le confinement. Les producteurs lillois GuiB et Yousla ont décidé de ne pas rester enfermés et de s’en aller loin… Le duo de beatmaker présente une belle sélection de titres qui ne sont qu’un avant-gout avant la sortie de leur nouvel album. Le hip-hop se mêle dans une ambiance latine nostalgique pour des morceaux comme “Damage” ou “One Time”, qui sont doucement mélancoliques, mais qui font hocher la tête.

Yann LE NY

>> Site de Ours Samplus

 

SAMBA DE LA MUERTESAMBA DE LA MUERTE

Landmark

Nowadays Records

Dans la foulée de l’excellent LP A life with a large opening, Adrien Leprêtre maintient son envie dévorante de repousser sans cesse ses propres limites, aux confins de la house, de la pop, de l’électronica, de l’afrobeat, du funk. Sans pression, il aligne ainsi une palpitante collection de titres dansants et planants, magnifiés par les rencontres et le plaisir palpable de se confronter aux autres.

LAURENT THORE

>> Site de Samba de la Muerte

>> Lien d’écoute

 

SLUMBSLUMB

Reset

Banzaï Lab

Alliance fusionnelle entre la maîtrise du son du producteur Senbeï et la sensibilité organique du musicien Julien Marchal, ce duo crée un espace électronique particulièrement abouti et raffiné. La puissance évocatrice de ces instrumentaux romantiques et cinématiques, accentue cette agréable sensation de doux rêve permanent, mais n’enlève pas ce sentiment d’une approche quelque peu convenue.

LAURENT THORE

>> Site de Slumb

>> Lien d’écoute

 

TazieffTAZIEFF

Is this natural

Cinq après leur premier album salué par la critique By the kingdom, Tazieff revient avec Is this natural, un EP tout aussi mystérieux que leur album et chargé d’influences cold-wave et post-punk. L’EP se compose de cinq titres où une place importe est laissée aux respirations mélodiques à l’exemple de l’onirisme de “Natural”. Entre The Cure et Joy Division, un poil plus dark, le trio nous offre un bel échappatoire estival pour les nostalgiques d’un rock froid et électrique.

GABRIEL VERHAEGHE

>> Site de Tazieff

>> Lien d’écoute

 

The Reed Conservation SocietyTHE REED CONSERVATION SOCIETY

EP2

Autoproduction – InOuïe Distribution

Comme l’annonce la belle peinture signée Barbara Chwast qui orne la pochette, on entre ici dans un univers fait d’élégance, de douceur feutrée, de lumière claire mais tamisée, où rien n’agresse. Cet univers est celui de Stéphane Auzenet, nourri par les plus grands artisans pop des années 60 et 70. L’artisanat folk y rejoint la sophistication de la pop orchestrale, la légèreté mélodique se pare d’arrangements opulents.

JESSICA BOUCHER-RÉTIF

>> Site de The Reed Conservation Society

>> Lien d’écoute

 

TisiphoneTISIPHONE

Koma Forte

Icy Cold Records-Acide Folik

Ces Lyonnais avaient sorti un premier album très réussi en 2016. Les revoilà aujourd’hui avec un long EP qui l’est tout autant. Le trio développe un univers extrêmement personnel et très original entre post-rock et cold-wave mais en emmenant ces deux genres vers des contrées quasi expérimentales ( il n’y a qu’à entendre“ Nasty Kids” qui ferait une bande-son idéale pour un film de David Lynch). À d’autres moments, le trio réveille le son de la vague frenchy but chic de Mathématique Moderne et autres Tokow Boys (sur“ Atomic tissue” et “ Rageux”). Un EP qui montre un groupe doté d’une vraie personnalité avec ces six titres forts et dérangeants.

PIERRE-ARNAUD JONARD

>> Site de Tisiphone

>> Lien d’écoute

 

SimonaSIMONA

EPhéméride

Autoproduction

L’auteure-compositrice-interprète se déclare « fabricante de chansons pop mélancoliques, entourée d’arrangeurs qui transforment le bois de sa guitare en bateaux sur la mer ». Pas mal comme CV ! “Miss Amnésie” qui ouvre son EP-héméride essaie de panser une plaie d’amour sur mélodie entêtante ; un contraste intéressant. Le deuxième titre (“Alegria”) évoque la voix et l’univers de la mutine Amélie Morin https://www.facebook.com/amelie.morin.75 . Le troisième morceau dit bye-bye à “Paname” sur un gimmick qui reste en tête. L’ensemble, sans prétention, est frais, léger, efficace. De la chanson qui fait du bien !

SERGE BEYER

>> Site de Simona

>> Lien d’écoute

 

UN AMOUR SUPREMEUN AMOUR SUPRÊME

Ezekiel EP

Bad Cop Bad Cop

Deuxième étape du concept, initié avec le Jovontae EP, elle permet au rappeur Sameer Ahmad de laisser son égo-trip totalement divaguer dans un fin psychédélisme sonore. En toute indépendance aussi bien artisanale qu’esthétique, il déploie sa singularité artistique, assumant sa schizophrénie créative, pour chacun de ses personnages, comme autant de facettes de son identité polymorphe et insaisissable.

LAURENT THORE

>> Site de Un Amour Suprême

>> Lien d’écoute

 

VertigeVERTIGE

Bipolaire

At(H)ome

N’en pouvant plus d’attendre la sortie de leur premier album, ce duo composé par Jérôme Coudanne de Deportivo et Robin Feix de Louise Attaque, ouvre les portes de son univers musical pop, à la fraîcheur et à l’énergie communicative. Entre réalisme sociétal et tendre poésie, les deux complices ravivent la flamme d’une écriture volontaire et consciente, le temps de 5 morceaux urgents et instantanés.

LAURENT THORE

>> Site de Vertige

>> Lien d’écoute

 

 

VirajeVIRAJE

J’arrive

Autoproduction

Le trio n’y va pas par quatre chemins ; son premier EP se veut une ode à une french new wave. Les 6 chansons aux titres courts et percutants donnent un aspect dynamique ; dynamisme qui ne se retrouve pas à l’écoute, où la sensation est plus en apesanteur. En effet les mélodies planantes mêlent des sonorités électroniques et jazz à des paroles poétiques en français, en dehors de deux instrumentaux.

SOLÈNE BALLEJA

>> Site de Viraje

>> Lien d’écoute

 

WHYPDWE HATE YOU PLEASE DIE

Waiting Room

Kids are Lo-Fi Records

En plein revival post-punk, ce jeune groupe normand tire à nouveau son épingle du jeu, après un 1er LP réussi en 2018. A travers un son volontairement plus abrasif et direct, ces 3 brûlots détonants libèrent une énergie garage folle, mais n’oublient pas sous le vernis d’une certaine sauvagerie, de révéler une efficacité saisissante en véritables hymnes pop underground non dénués de second degré.

LAURENT THORE

>>  Site de We Hate You Please Die

>> Lien d’écoute

 

WhylandWH?LAND

I-Elements

Autoproduit

Les 4 titres qui composent cet EP, entre indie-pop et indie-folk, tirent leur puissance à travers les mots et la voix d’Alex Mauillon. Il y a cette balance entre force et fragilité, où une voix qui parait vulnérable va prononcer chaque mot de manière appuyée comme si quelque chose de primordial en dépendait. L’auditeur est ainsi mis en haleine et ne peut s’empêcher d’être absorbé par cette écoute.

SOLENE BALLEJA

>> Site de Wh?land

>> Lien d’écoute


Publié le