Les Hôtesses d Hilaire

 

Du 1er au 11 novembre 2018 à Montréal (Québec)

 

CADRE : Plusieurs salles dispersées dans la ville pour un choix de spectacle à faire chaque soir à 20 h. Deuxième vague à 22 h pour la programmation Au cœur de la nuit.

MÉTÉO : Variable, entre grisaille et éclaircie, mais toujours à 3 ou 4° environ. Bonnet, écharpes et boots bienvenus !

LES PLUS :

Les choix de la récente programmatrice Isabelle Ouimet qui donne un bon coup de jeune au festival.

Le panel large de cette prog qui peut convenir à tous les public sans oublier qui que ce soit.

L’équipe et les bénévoles d’une gentillesse constante.

Le franco à l’honneur, tel une force majeure !

LES MOINS :

Le choix du 20 h ! Dommage de ne pas avoir une proposition de show à 19 h et une autre à 21 h qui permettrait de faire plus de découvertes…

Le choix de la salle L’escogriffe avec son éclairage de guirlandes cheap : on voit davantage le public que ce qui se passe sur scène. Portez vos lampes torches si vous souhaitez voir les artistes…

 

LE GRAND MOMENT : La création « mondiale » de l’opéra-rock des Hôtesses d’Hilaire : Viens avec moi. Un méga show pop-rock barré et kitch à souhait ; une satire fort bien troussée de notre société gangrénée par la télé-réalité et les écrans de tous styles (jeux vidéos, selfies…)

Remarquable ouverture du Coup de coeur francophone au Club Soda avec l’opéra-rock kitch et délirant des Les Hôtesses d'Hilaire (avec entre autres Les Hay Babies). Une belle réussite !#hotessesdhilaire #haybabies #clubsoda #rock #live #musique #artiste #acadie #nouveaubrunswick #sergebrideau #gig #lo #longueurdondes #karopro #rockprogressif #coopfauxmonnayeurs #letartistebe #ambiancesambigues #musicaction #canada #sodec #quebec

Publiée par Longueur d'Ondes sur Vendredi 2 novembre 2018

L’histoire tient la route, les textes sont forts, les trouvailles du décor et des vidéos sont efficaces, mais surtout les acteurs sont parfaits : en place, pertinents, crédibles… Une flopée d’amis musiciens-comédiens accompagnent les Hôtesses (dont les excellentes Hay Babies) et la narratrice est parfaite ! Le tout finit par le chanteur, Serge Brideau en robe de mariée… ça vaut son pesant de cacahuètes !

Le clou du show Les Hôtesses d'Hilaire au Club Soda pour le Coup de coeur francophone c’est Serge en robe de mariée !!! #hotessesdhilaire #haybabies #clubsoda #rock #live #musique #artiste #acadie #nouveaubrunswick #sergebrideau #gig #lo #longueurdondes #karopro #rockprogressif #coopfauxmonnayeurs #letartistebe #ambiancesambigues #musicaction #canada #sodec #quebec

Publiée par Longueur d'Ondes sur Vendredi 2 novembre 2018

Mais n’oublions pas que le groupe vient d’Acadie ! Tout est lié à ça. C’est une contre-Ode à l’Acadie  aussi importante que la première, mais dans un style diamétralement opposé ! Soulignons que Serge, qui a un cœur énorme, n’a pas oublié de glisser un clin d’œil à La Sagouine d’Antonine Maillet et un hommage-fun à Angèle Arsenault, l’éternelle étoile acadienne.

 

70 BALAIS !  Ici Lucien Francœur  est un mythe. C’est une icône rock de la poésie libre. Dans les années 70 il était le premier à slammer des textes crus, à l’image de son fameux “Freak de Montréal”. Aujourd’hui, aux Foufounes Électriques, ses amis fêtent ses 70 ans en venant déclamer des poésies ou des hommages (« La vie est une console avec trop de pitons »). Pour l’occasion, lui reforme son groupe Aut’Chose pour un méga show rock où défilent à ses côtés une pléiade d’artistes qu’il a inspiré au fil des années. « Je n’ai que 70 il me reste encore 40 ans » conclut-il ! Vieillir a parfois du bon !

Le party d’anniversaire le plus rock de Montréal c’est aux Foufounes Electriques avec le Coup de coeur francophone pour les 70 ans de Lucien Francoeur ! Ici avec Yann Perreau#rock #live #musique #artiste #gig #lo #longueurdondes #rockprogressif #musicaction #canada #sodec #quebec

Publiée par Longueur d'Ondes sur Samedi 3 novembre 2018

VERSION DUO : À l’Astral (qui ne remplacera jamais le Spectrum !), grande première de la tournée à venir de Zachary Richard : il présente ses nouveaux titres et ses standards dépouillés à l’os juste avec sa guitare (ou piano) et un violoneux multi-instrumentiste hors pair. Humour, révolte et tendresse sont toujours au rendez-vous. « À quoi sert une chanson ? À envoyer des molécules d’espoir dans la stratosphère pour tenter de rendre le monde meilleur. » Une bien belle affirmation !

RETOURS :

Pour ses 10 ans de carrière, Antoine Corriveau propose un Feu de forêt au Club Soda : il place une nouvelle scène dans l’antre réservée au public logiquement, place un son quadriphonique dans la salle et des vidéos derrière lui. L’ambiance est planante, lourde, sa voix puissante s’ancre sur des vagues musicales allant souvent crescendo. Harmonuim et Pink Floyd ne sont pas loin… Un show impec !

À la veille de ses 15 ans de musique en solo, et suite à une maladie que l’a bloqué à l’hôpital en pleine tournée,l’Acadien Joseph Edgar a pris le temps de faire le point sur sa vie et propose un show qui revisite avec énergie sa carrière folk-rock. Une réussite.

L’Acadien Joseph Edgar électrise le Coup de coeur francophone à la salle Le Ministère#acadie

Publiée par Longueur d'Ondes sur Mardi 6 novembre 2018

INCLASSABLES :

Dandy pop aux allures de Freddie Mercury plus épais, Anatole est complètement habité par sa musique qu’il incarne et danse jusqu’à l’hystérie, tout en chantant. Le côté théâtral qui s’en dégage lasse un peu sur la longueur et on est surpris du décalage entre le chant pop-rock, somme toute assez classique, et le personnage totalement allumé, un brin exhib qui le porte…à voir cependant.

Autre iconoclaste : Dear Denizem, cet auteur-compositeur montréalais d’origine congolaise, Chris Ngabonziza (Ngabo), est un grand métisse pop-soul très classe à surveiller de près…

Iconoclaste Dear Denizen au Coup de coeur francophone Le Ministère

Publiée par Longueur d'Ondes sur Vendredi 9 novembre 2018

L’ex-directeur suisse du mythique Chat Noir à Genève, Roland Le Blevenec, raconte avec humour quelques anecdotes de sa vie mouvementée dans un spectacle au nom étrange : Chroniques de la fiche banane ! Détente assurée.

TOUJOURS LÀ :

Groupe qui tient merveilleusement bien la route, Caravane poursuit son chemin mélodic-rock puissant porté par un chanteur aux accents de Daniel Bélanger énervé.

Lancement réussi pour Caravane au Club Soda pendant le Coup de coeur francophone

Publiée par Longueur d'Ondes sur Jeudi 8 novembre 2018

Se renouvelant toujours, Bernhari enveloppe le public de ses nappes de synthés à la Christophe pour le conduire lentement vers la transe.

PROMETTEURS :

Le chant mélodique et les nouvelles compos du trio Ponteix promettent un futur album détonant. On l’attend !

L’avenir de Matiu semble rayonnant avec un nouvel album blues-rock-country taillé pour le succès, et avec un band solide à grosse énergie.

Si l’on fait abstraction du nom de groupe, le quintette Cherry Chérie est bougrement efficace avec son univers sixties bien huilé.

Coup d’œil dans le rétro sixties avec les Cherry Chérie au Club Soda pour le Coup de coeur francophone

Publiée par Longueur d'Ondes sur Jeudi 8 novembre 2018

MITIGÉ :

On reste dubitatif avec Jérôme 50 en solo avec ses machines, sa guitare, et son hip-hop néo baba-cool prônant « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent stone ». Plus convainquant au piano. Mais à voir en groupe…

Idem, mitigé par Gazoline et son glam-punk sautillant lorgnant vers Indochine.

RENCONTRE : Originale entrevue publique de Michel Rivard

 par la journaliste Marie-Christine Blais. On y apprend, non sans humour, que : « Mon ami Maxime le Forestier a été un peu le Yoko Ono de Beau Dommage car c’est lui qui m’a incité à me lancer dans une carrière solo… » Il en profite pour présenter son prochain spectacle-concept : L’origine de mes espèces, un monologue entrecoupé de chansons qui verra le jour en avril prochain.

 

>> Site de Coup de cœur francophone

 


Publié le