The Inspector Cluzo
Les 5 et 6 juillet 2019 à Saint-Médard-en-Jalles (33)

CARTE D’IDENTITÉ : Douzième édition de ce festival rock, gratuit, dans le cadre des Scènes d’été de Gironde, organisé par l’association l’Estran et la mairie de Saint-Médard-en-Jalles.

CADRE : Deux scènes côte à côte en plein air, un bar ainsi que des food-truck, un village rock avec ses stands et du merchandising.

MÉTÉO : Le festival échappe à l’orage et obtient deux jours de grand soleil. Le site étant ombragé, pas de grosse chaleur pour les spectateurs, un temps idéal !

COUPS DE CŒUR : Le trio du Jura, Gliz . Banjo-tuba-batterie vous dites ? Mélange surprenant au premier abord, mais indécemment rock, puissant et chaleureux. Avec un deuxième album sorti en juin dernier, ce power-trio a sans nul doute encore de belles années devant lui.

 

GLIZ

 

 

 

Octopus King : Samuel à la guitare, Denis à la contrebasse, Steve à la batterie et Meighan au chant, quand quatre artistes autant individuellement que collectivement excellent. Les huit tentacules de ce poulpe roi savent embarquer avec eux le public dans un rock’n’roll endiablé.

 

Octopus King

 

TREMPLIN : En amont du festival, et ce depuis huit ans, un tremplin rock a lieu afin d’ouvrir la scène à de jeunes groupes girondins.
Clipperton, le quatuor sort grand gagnant de cette édition 2019. Titre mérité ! Pop-rock parfois planant, parfois exaltant, jeune talent à suivre.

 

Clipperton

 

Persépolis, duo finaliste de l’édition 2018, programmé juste après un autre duo, tête d’affiche, The Inspector Cluzo. Horaire bien mérité pour un prolongement de folie rock nocturne.

DÉCEPTION : Requin Chagrin manque d’énergie mais aussi de proximité avec le public.

 

Requin Chagrin

 

TÊTE D’AFFICHE : Le public vient en masse pour applaudir The Inspector Cluzo . Seule consigne : éteindre les portables et profiter du moment en famille. Après une tournée de quasi trois mois en Amérique, et dix ans de carrière, le duo d’agriculteurs français, et fiers de l’être, guitare-batterie ne perd pas de son rock, de sa fougue et de sa complicité entre eux et avec le public. Show magistral qui se conclue avec une batterie bien usée.

 

The Inspector Cluzo

 

INTERNATIONAUX : Dune Rats réveille et transcende le public du vendredi soir. Un trio fou punk-rock venu tout droit d’Australie. On retient certes la bière versée dans une basket d’une personne du public (et bue cul-sec), les mots principaux comme « bullshit », « shit » ou « fuck », mais aussi et surtout une énergie à faire valoir.
Bad Nerves , du 100% punk-rock londonien. Quelque peu stéréotypé entre le whisky, les vestes en cuir et les lunettes de soleil, mais le quintette fait du bien et chauffe le public avant The Inspector Cluzo.

 

Dune Rats

 

LES PLUS :
– Entrée libre pour ce festival
– Le cadre ombragé, avec sa rivière à proximité, évite les coups de chaleur et permet aux spectateurs de se prélasser dans l’herbe.
– Un festival familial : gentillesse et disponibilité des bénévoles ainsi qu’un public de tout âge.
– La ponctualité des concerts sur les deux jours. Notamment le samedi où aucun temps mort n’a lieu entre les concerts grâce aux deux scènes.

LES MOINS :
– Un petit parking pour les campeurs, un grand parking quasi vide pour les bénévoles, motos, vélos et personnes handicapées. Les autres spectateurs ne savent pas où se garer et se faufilent entre toutes les petites rues à proximité.
– Trop peu de monde sur les premiers horaires de concert.

L’AN PROCHAIN : Une treizième édition déjà prévue, toujours début juillet.

>> Site du Jalles House Rock 

MARIE-ANAÏS GUERRIER
Photos : CAROLYN C.

 


Publié le