The Size of the night

On the camper records

Peter Kernel, leur album "The Size of the night"Jamais à court d’idées, le duo suisso-canadien revient en force avec un quatrième album art-punk aux couleurs variées. Barbara Lehnhoff (basse, voix) et Aris Bassetti (guitare, voix), les deux têtes pensantes du projet, y explorent les profondeurs de l’être humain dans des chansons à tiroirs, virant de la pop (“Terrible luck”) au krautrock, de la transe au rock noisy, tout cela sous couvert d’un psychédélisme bienvenu (“Drift to death”).

Basse crasseuse, chant perché, guitares sobres, mais souvent tendues, cordes et/ou synthé en fond instrumental (“The secret of happiness”) sont souvent de sortie dans leurs titres délicieusement mouvants. Conviant à sa table les fantômes de Sonic Youth, Pavement ou Beak, le duo rend ses chansons entêtantes en une poignée de secondes, usant de son intelligence à faire varier les sonorités (acoustiques ou électriques, légères ou abrasives, aiguës et graves), le tempo, les silences et les emportements, ou l’interprétation, douce ou euphorique. On en redemande.

>> Site de Peter Kernel

À écouter en priorité : “Men of the women”, “ There’s nothing like you”, “The revenge of teeth”.

ÉMELINE MARCEAU


Publié le