Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

THE MARRIED MONK

Headgearalienpoo

Ici, d’ailleurs…

The Married Monk, leur album "Headgearalienpoo" Dix ans après Elephant People, jouer pour d’autres ne suffisait plus à Christian Quermalet qui offre un retour inespéré à son groupe. La nouvelle mue, musicale et personnelle, avec l’arrivée du multi-instrumentiste Tom Rocton, manifeste une sorte de constance pour une formation intrinsèquement mouvante. À “The Jim side” les guitares folk, à “R/O/C/K/Y” les claviers et les cordes, et à chaque nouveau disque un méli-mélo de styles et d’ambiances miraculeusement harmonisé par la patte de ce moine peu orthodoxe. Ici, guitares électriques, technologie électronique et cordes se répondent dans un éventail sonore inclassable mais d’une classe imparable. Fidèle à son habitude, le groupe offre deux reprises, de The Cure et de Dogbowl, bornes référentielles délimitant son vaste terrain de jeu, d’une liberté ludique à une mélancolie éthérée. La verve très mordante sur laquelle se referme l’album avec “The obnoxious two” sonne comme l’avertissement d’un groupe décidé à ne pas en rester là dans son élan de renaissance…

>> Site de The Married Monk

À écouter en priorité : “Gravity”, “Love commander strikes again” et “Mitte 1989”.

JESSICA BOUCHER-RÉTIF

ARTICLES SIMILAIRES