Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

DONORÉ

L’amour en deux

Donoprod

DONORÉ, L'amour en deux - Longueur d'OndesDonoré n’est pas Verlaine. Il ne cherche pas à le devenir d’ailleurs. Il n’est pas non plus Mozart et il s’en fout. Lui il choisit des mots simples mais fédérateurs, des histoires du quotidien qu’il habille de délicatesse. Et il privilégie les mélodies ; celles que l’on fredonne et retient aisément, celles qui nous accompagnent instinctivement. Belle gueule, voix agréable, de la variété de qualité. Et si dans son deuxième album il y a des titres un peu faibles ou sans réelle surprise (“Houlala”, “Regarde”), on y trouve aussi une pop-song positive en réaction aux horreurs que nous vivons (“Vivant”), des ambiances reggae (“Mon pote”) ou électros (“Barcelone”) et d’autres Balavoiniennes (“Debout”). Mais le titre le plus fort reste “L’amour en deux” : il effleure en douceur la dichotomie et la douleur cachée des enfants de divorcés « …ils ont coupé ma vie en deux ». Emouvant sans être racoleur, comme pouvait l’être Delpech.

À écouter en priorité : “L’amour en deux”, “Vivant”.

Le site de Donoré

SERGE BEYER

 

 

ARTICLES SIMILAIRES