Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

Les Blérots de Ravel

“Sauve qui peut”
(La Tambouille)

On retrouve toujours avec plaisir l’univers des Blérots et on ne s’étonne même plus de leur qualité instrumentale tant elle est devenue leur marque de fabrique. Les musiciens explorent différentes directions au risque de s’éparpiller, du pur esprit fanfare à l’ambiance cirque comme sur “Baku-Baku”. Ils élargissent toujours plus leurs influences et n’hésitent pas à se lâcher complètement dans “Fusibles” et surtout dans “Langue de pute”, ce qui peut surprendre ! “Bouts de femmes” est l’une des chansons les plus abouties où l’on retrouve bien l’esprit des débuts, également présent dans “Radio tribale”. Cet opus se conclut par une chanson en anglais, “Like an elephant”, légèrement en décalage par rapport à l’ensemble et très réussie, notamment grâce au groove qui se dégage des chœurs. Un petit regret cependant, le chanteur semble vouloir passer la main, espérons un rééquilibrage par la suite ! myspace.com/blerotsderavel

Lise Amiot

ARTICLES SIMILAIRES