“Quelqu’un”

 

Après l’encensé Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter, son premier LP sorti en 2016, Antoine Corriveau est de retour avec le premier single de son album à venir, Quelqu’un, sur Secret City Records – le label de Klô Pelgag et Patrick Watson. Voix caverneuse, rocailleuse, il y a toujours l’ombre de Bashung sur ce nouveau morceau, ou encore de Bertrand Belin, pour le goût des textes mystérieux. Une folk passé au rock rugueux et aux amplis saturés, une personnalité au bord de l’explosion mais maître d’elle-même : le chanteur s’y raconte, un portrait acide et touchant, avec cet air inquiétant et vaguement ironique qu’on lui connaît. On dirait que c’est Cuba qu’il filme depuis sa voiture, et que c’est son regard qu’il donne à voir : une escapade là où les angles ne sont pas arrondis, où la peinture s’écaille de tous les côtés et où l’on marche très souvent au milieu de la route, sans ignorer le danger.

LOU MARECHAL

>> Site d’Antoine Corriveau


Publié le