Mishta Meshkenu

Instinct Musique

Mishta MeshkenuCe nouvel album de Florent Vollant sent bon la country, le blues et le folk. De sa voix frêle, il montre une nouvelle fois la richesse culturelle que possède le Canada. Entre introspection sonore mêlée de mélancolie (“Pmutetau – La ballade de Stanley”) et titres plus exaltés (“Nuniaut”), il nous fait voyager dans son univers sur fond de banjo, guitare et violon. Il chante quasiment tout du long en innu, la langue de son peuple. Et le chanteur de 59 ans emporte ainsi l’auditeur le long de la route 138, surnommée Mishta Meshkenu (la grande route en innu). Cette route qu’il a tant traversée lui permet de mettre en avant son tempérament sans cesse en mouvement. Il est un nomade qui a la bougeotte tout comme ses ancêtres. La chanson qui ressort le plus de ce disque est une reprise : “Mes blues passent pu dans porte” d’Offenbach. Il l’interprète d’une façon si simple et efficace que ça en est déconcertant.

À écouter en priorité : “Mes blues passent pu dans porte”.

YANN LE NY

>> Site de Florent Vollant 


Publié le