Le gang

Cheptel records

Bandit VoyageAnissa Cadelli à la guitare et au chant, Robin Girod à la basse, tous deux de Genève. Ce qui frappe chez ce duo à la première écoute, c’est la voix si nonchalante d’Anissa, cette boîte à rythmes si low-fi, l’énergie qui se dégage, ce rythme pressé, cette frénésie, entrecoupée de morceaux plus vaporeux, tels que “ADA soleil en hiver”, ces sons distordus, ces effets sonores, ce chant scandé, saturé, au loin. Si ce premier album est une réussite, c’est parce qu’il se veut sans prétention et touche pourtant au cœur. Les textes sont une poésie subtile, des mots mesurés ; le mélange d’une certaine naïveté et d’une intense noirceur. Les chansons – souvent – sont sombres, la musique est froide, et ceci est accentué par l’automatisme déshumanisé de la boîte à rythmes et une guitare presque stridente d’où sortent des éclats aigus brefs, comme des coups de couteau, le tout sur la voix presque enfantine d’Anissa, pour un drôle d’effet, saisissant.

À écouter priorité : “Au Moyen-Âge”, “Jardin cruel ” et  “Le Gang”.

LAURA BOISSET

>> Site de Bandit Voyage 


Publié le