Brainwashing

Autoproduit

Torpedo Twister, leur album "Brainwashing" C’est ça qui est bien avec les mecs qui ont passé la quarantaine : ils ne veulent plus renverser la table et montrer qui c’est les plus forts. Alors que justement… Des disques aussi pertinents, on n’en trouve pas sous les sabots d’une mule. Le quatuor girondin, toutes expériences musicales faites, a épuré l’inutile, intégré toutes les influences d’une grosse culture musicale et ça donne ce deuxième album. Sur les bases d’une rythmique impeccable qui fait immanquablement dodeliner de la tête et tapoter du pied, ils déballent le référentiel universel du rock de ces trois dernières décennies, allant de la britpop, pour la volonté manifeste de chiader des mélodies enjouées, à une exécution nettement plus redneck, qui passe par le son crasseux des Georgia Satellites jusqu’à un clin d’œil marrant et bien ficelé à la bande de Tucson. C’est enregistré sans prétention, comme il sied à cette musique fraîche et brute de décoffrage et c’en est réjouissant de simplicité.

>> Site de Torpedo Twister

À écouter en priorité : “Show me”, “Shadow sunshine”, “L’aventura” et “Psychedelic beat”.

JEAN LUC ELUARD


Publié le