S.W.E.A.T.

We are unique ! / Specific

Raymonde Howard, son album S.W.E.A.T. sur Longueur d'OndesCe troisième et meilleur album de la Stéphanoise Laetitia Fournier refuse le lourd carcan des étiquettes. Blues ? Dance (avec des guitares) ? Velvet ou bien PJ Harvey ? Concis, brut, dry, ce disque ne détient qu’une seule logique : la sienne. Raymonde Howard possède une technique musicale infaillible (jamais très loin de la pop), mais l’artiste casse les chemins attendus, elle s’aventure hors-bord, se jette dans le vide (sans parachute). D’où un blues mutant, funky. Du folk-rock en provenance de La quatrième dimension. Musique libre, imprévisible : il suffit à Laetitia d’à peine deux minutes pour boucler un titre – quand l’essentiel est dit, inutile de rajouter des couches superflues. Un minimalisme ni pingre ni rachitique : la production crée une tension, un suspense, voire une certaine oppression. Il fait bon vivre dans S.W.E.A.T., mais chaque note indique qu’une explosion pourrait survenir, qu’il s’agit d’un album en forme de faux-semblant. Unique, en effet.

>> Site de Raymonde Howard

JEAN THOORIS

À écouter en priorité : “Release the evil”, “Punktuality”.

 

Publié le