Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

Raymonde Howard

“For all the bruises, black eyes and peas”
(UR ! / La Baleine)

Une habituée des groupes de rock de Saint-Etienne (Goofball, Kiss Kiss Martine, et actuellement La Seconda Volta) se révèle en Raymonde Howard, star dans son salon, avec ses instruments et son magnéto. Un projet solitaire mais qui ne semble pas craindre d’aller au contact. Cru et brut comme peut l’annoncer la pochette, l’album commence par un “Naked line” qui présente le mode opératoire : le travail de boucles musicales structure le morceau et la voix ajoute sa sensibilité, pas forcément tendre. “The sculptress” tranche avec plus d’urgence dans la trame de guitare ; “Stay with me” dévoile une voix blues ; “The raincoats are here” crie une rage à peine contenue ; “song to shoot him” expédie du punk décharné ; un cruel arrière-goût dans “who’s got the girls ?” ; “Great minds think alike” et ses écorchures intenses ; et la dernière salve au souffle piquant, “Almost go unnoticed”. myspace.com/raymondehowardmusic

Béatrice Corceiro

ARTICLES SIMILAIRES