The french guy

129h

ROUDA, The french guy sur Longueur d'OndesHuit ans que le titi parisien au flow flegmatique se faisait désirer. Mais ici, pas de retour pompeux façon les Insus. Rouda a pris son temps entre ateliers d’écriture et voyages. Embrassant l’auto-production, ce pionnier du mouvement slam livre un opus trop éclectique pour être étiqueté. Spoken word ? Rap ? L’essentiel est ailleurs. Une chose est sûre, Son of a pitch, membre de l’écurie Chinese Man records, signe la majorité des productions avec brio. Le tout n’est pas révolutionnaire mais bien ficelé et ponctué de clins d’œil savoureux : un sample de Jacques Prévert par-ci, un vieil enregistrement de l’artiste enfant par-là, sans compter les textes originaux comme cette ode à la stérilité capillaire (« Chauve qui peut ») ou ces déclarations d’amour au zinc (« Un vers d’avance », « Nul bar ailleurs »). Côté invités, le poète urbain a su s’entourer de valeurs sûres à l’instar de Féfé et Oxmo Puccino, sans pour autant oublier ses camarades de toujours, à savoir Lyor, Neobled et John Banzaï.

À écouter en priorité : « Le musée des mots usés »

Site de Rouda

ALEXANDRE SEPRÉ

 


Publié le