Oootchh

Autoproduit

ElizaLe 1er morceau emporte dans une énergie rock, électrique. On sautille dans tous les sens. Sur le morceau suivant, on change d’humeur pour aller vers des élans sensuels et abrasifs. Sur celui d’après, on plane sur un rock psychédélique. La piste 4 fait la synthèse de l’album : ce mélange, ils l’appellent le mojo-rock, un genre qui puise dans différentes énergies et univers musicaux. La musique de ce sextuor québécois est surprenante : jusqu’au bout du disque on s’étonne devant l’ampleur des ambiances créées et de la richesse musicale. Sur les deux derniers titres, on se laisse envoûter par un saxophone qui invite à le suivre dans l’abstraction. Le voyage se termine sur une eau calme, on regarde le bateau, qui a subi toutes les mers, s’évanouir dans l’horizon. En proposant une multiplicité d’atmosphères, Eliza se démarque de la scène rock-psyché montante du Québec tout en s’y retrouvant : il fait partie des ces groupes à suivre – tout comme Corridor et Chocolat – qui sortent de la norme.

 https://elizamusic.bandcamp.com/

LAURA BOISSET

 

 

Publié le