Christophe« Paradis retrouvé »
(Motors / BMG)
La prise de risque est maximale : comment l’homme qui refusait jusqu’ici de regarder en arrière s’est-il plongé dans ses archives des 70’s ? Christophe, le chanteur, a exhumé des inédits datant de son époque Dreyfus. Loin de nous sortir des fonds de tiroir, Christophe dévoile la facette expérimentale qui a toujours habité son travail. On parlerait aujourd’hui d’électro analogique, mais à l’époque Christophe taquinait les synthés psychédéliques. Et s’il restait « méchamment rock’n roll », il écoutait beaucoup Vanilla Fudge et s’inspirait pas mal de Pink Floyd. « Silence on meurt » séduit par sa technique de collage sonore et son gimmick à la Peter Gabriel quand « Babie the babe » donne envie de piloter une voiture dans une course futuriste. Si d’autres pistes évoquées ont bien fait de rester inexplorées, on reste ébahi par la créativité de ces « maquettes » qui permettent de comprendre le virage électronique réussi des années 2000. Et de savourer de belles mélodies inédites.
Éric Nahon
Ecouter avec deezer


Publié le