Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

CHRISTOPHE / GÉRARD MANSET

Intime / Un oiseau s’est posé
(Capitol) / (Warner)
ChristophePour ces deux vétérans de la chanson française, aux parcours exemplaires, l’heure est venue semble-t-il de jeter un œil dans le rétroviseur.

Pour Christophe, cela a débuté par une tournée qui lui a permis de balayer tout son répertoire seul sur scène, passant du piano, qu’il a appris à apprivoiser pour l’occasion, à la guitare et au synthé. Couronnée de succès, cette entreprise au long cours voit aujourd’hui son apogée avec la publication de cet album baptisé “Intime”, enregistré au studio Davout dans les conditions du live, face à un public de privilégiés. Christophe revisite de façon épurée son répertoire, à fleur de peau, sa voix mise en exergue et magnifiée par un écrin musical minimaliste. Magique, cet enregistrement permet la redécouverte de chansons, des tubes pour la plupart, présentées sous un jour nouveau. Quatorze titres au programme, d’« Aline” à “Lita”, en passant par “Les paradis perdus”, “Les mots bleus”, “Senorita” et “Parle-lui de moi”, ainsi que deux reprises “La non-demande en mariage” de Brassens et la superbe “Alcaline” de Bashung. Cet album, particulièrement plaisant, permettra de patienter jusqu’au début de l’an prochain, où Christophe dévoilera ses nouvelles chansons .

MansetConcernant Manset, l’approche est sensiblement différente. Nouvellement signé chez Warner, il propose une relecture de 18 de ses titres d'”Entrez dans le rêve” à “Le train du soir”, en passant par “Matrice”, “Lumières”, “Le pont”… enregistrés dans les conditions du live (sans public toutefois). Il a convié quelques confrères à se frotter à ses compositions : Raphaël sur “Toutes choses”, Axel Bauer sur “Celui qui marche devant” et Mark Lanegan sur “Cover me with flowers”, une version bilingue d'”Élégie funèbre”. Le plus beau moment de cet enregistrement est la reprise d'”Animal on est mal” exécutée avec les Belges de dEUS. Les boîtes à rythmes qui prévalaient sur certaines chansons enregistrées durant les années 80 ont été remplacées par une batterie, ce qui pour le coup est une bonne nouvelle, justifiant amplement ce lifting. Voilà de quoi se mettre sous la dent en attendant un véritable nouvel album, non annoncé à ce jour.

Alain Birmann

ARTICLES SIMILAIRES