THOMAS BELHOM

« Rocéphine »
(Ici d’Ailleurs)
L’aventure débuta durant les années 90 par un projet collectif, Amor Belhom Duo, et se poursuit depuis plusieurs années en solo. De Tucson, et la fréquentation de musiciens émérites tels Howe Gelb et les membres de Calexico, Thomas Belhom a conservé le goût des grands espaces. C’est encore palpable sur ce nouvel album, même si ce dernier est plus introspectif que les deux précédents. S’y côtoient longues plages instrumentales et chansons, notamment « A meaning shovelfull of promises », un sommet de mélancolie magnifiée par le chant ensorcelant de Stuart Staples. Lorsque Thomas Belhom reprend le micro, c’est pour mieux nous plonger dans son intimité exacerbée. Les orchestrations, délaissant souvent la mélodie au profit de digressions « free », combleront les amateurs de musiques exigeantes. « Rocéphine » n’est certes pas d’une approche aisée, mais son écoute est de celles qui transportent.
myspace.com/thomasbelhom

Alain Birmann




© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste