Gatineau« Karaoké king »
(C4)
Quatre ans après son album homonyme, le groupe de hip-hop québécois sort un deuxième opus fourni et varié. Flûte, xylophone, steeldrum, piano et sons électroniques agrémentent une base rythmique sur laquelle Gatineau rappe ses aventures avec autodérision, se prétendant les « rois du karaoké du samedi soir » (« Karaoké king »). Sur la pochette du disque, le groupe arbore fièrement un masque de Cloclo. Des chœurs (« De l’importance d’être constant » ou « Au naturel »), à la limite du ringard, ajoutent à l’humour des textes. Un ton général assez corrosif, apprêté sur des mélodies dansantes (« Le monde est d’même ») qui donne un ensemble efficace. Petit bémol : les chansons dépassent souvent les trois minutes, un format long qui rend parfois ardue l’écoute intégrale de l’album. À déguster à petites doses. www.gatineau.mu

Léna Tocquer


Publié le