« Travis Bürki »
(é / Anticraft)

Tantôt dénigré, tantôt adulé par la critique, une chose est sûre, cet artiste ne laisse pas indifférent. Son univers décalé, déjanté et son look pour le moins curieux ne peuvent qu’attirer l’attention. Malgré tout il est difficile de définir ce poète du 21ème siècle. Il vient de sortir son quatrième opus qui semble être celui de la maturité, sans doute parce qu’il y livre ses sentiments les plus profonds (« Grandis », « Le plus heureux des hommes »). Son microcosme reste toutefois onirique, surréaliste grâce à des rythmiques créatives et insolites entre électro-pop et country inspirés des années 70 et 80 (« Hélène »). Les anecdotes amoureuses sont au centre de l’album. Ce dernier commence par l’histoire d’un homme qui tombe amoureux de sa boulangère (Les grands espaces ») et se poursuit avec celle d’un homme qui trompe sa femme avec sa meilleure amie (« Ta meilleure amie »). Des fables finalement banales mais racontées avec art et poésie. myspace.com/travisburki

Marilyne Clarac

Ecouter avec deezer


Publié le