Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

PAUL FELIX

Bibliothèque de Mériadeck, Bordeaux, le 22 Octobre 2021

 

 

Par une fin de vendredi d’automne, quoi de mieux qu’aller écouter Paul Félix à l’auditorium de la bibliothèque de Mériadeck, à l’occasion des 30 ans du lieu ?

Entouré d’un clavier, d’un percussionniste et d’un bassiste, Paul assure le chant, la guitare et l’harmonica. Chanteur et principal auteur-compositeur du groupe culte Gamine, Paul a beaucoup vécu et exploré des chemins différents, mais la musique ne l’a jamais quitté.

Quasiment « à la rue » à Paris après le succès météoritique de Voilà les Anges (premier album du groupe), il prend un billet pour l’Inde, pour sortir de sa zone de confort : « j’étais très casanier, pas du tout aventureux ». Il trouvera une voie dans le bouddhisme et les retraites en monastères. « Tout cela m’a certainement apporté une certaine bienveillance. J’étais assez sarcastique plus jeune, je me suis calmé. Mais l’âge y est pour beaucoup aussi ! »

 

Ce soir l’ambiance est cosy, comme la salle, et un Paul détendu s’adresse souvent au public entre les morceaux. Le set, lui, est solaire et léger. Des ballades folk, romantiques mais lucides, nostalgiques. Gamine s’invite, des succès du groupe sont revisités, petites madeleines qui résonnent autrement à l’aune du temps passé. Pour terminer, l’incontournable “Voilà Les Anges” et une somptueuse cover d’ “Ashes to Ashes” de Bowie.

« La musique a toujours été une constante de ma vie. En ce moment j’écoute pas mal de jazz fusion, mais aussi Praxis, et le folk-rock de Bon Iver ».

Alors, quid du futur de Paul Félix musicien ? « On a des projets d’enregistrement, et même si c’est mon nom sur les affiches il ne s’agit pas d’un groupe éphémère ».

Y a plus qu’à, Paul !

Stéphanie Favreau

Photos : Kathleen Schieberle

ARTICLES SIMILAIRES