Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

SISKA

Siska ©Stef Durel - Longueur d'Ondes N° 79

Soul sister

Après une carrière couronnée de succès avec Watchan Clan, Siska se lance dans une carrière solo. La Marseillaise explore de nouveaux genres musicaux pour elle (trip hop et électro) avec une grâce infinie dans un premier album audacieux et au charme envoûtant.

Siska aurait pu se reposer sur ses lauriers et poursuivre l’aventure Watchan Clan qui lui avait ouvert les portes du succès tant en France qu’à l’international. Elle a préféré se lancer dans le pari audacieux d’une carrière solo. « Le groupe a été un vrai bonheur. Un merveilleux sentiment où tu as l’impression que chaque concert pourrait être le dernier ; ce partage unique de l’émotion entre musiciens et public. Malgré cela, j’ai ressenti le besoin de me lancer en solo pour aller vers de nouveaux horizons musicaux. »

Elle décide pour son album de se lancer dans l’auto-financement via la plateforme de crowdfunding Ulule de plus en plus prisée par les musiciens. « Cela faisait un an que j’y pensais mais je ne m’y suis lancée qu’au dernier moment. Ça a très bien marché. L’album était déjà enregistré, mais j’ai eu besoin du crowdfunding pour finaliser les choses : pour le mastering et les pochettes, notamment. » Elle joue le jeu de ce système jusqu’au bout offrant aux plus généreux donateurs un concert privé dans leur appartement ! Avec ce disque, Siska nous fait découvrir un univers fort éloigné de celui de Watcha Clan. A woman’s Tale navigue avec bonheur entre soul, trip hop et quelques touches par ci, par là de hip hop. Les textes parlent de la connection à la nature et surtout de la difficulté de vivre ensemble, de l’amour, du désamour, de l’amour extrême et de la violence qui peut s’en dégager parfois ; des contes de femmes mais qui ne concernent pas que celles-ci. Si l’artiste a choisi l’auto-production, elle n’aurait pas été contre le fait de signer chez un label. « En auto-production, tu as évidemment la liberté totale mais être sur un label, c’est aussi être dans un cocon ce qui n’est pas désagréable. »

Grâce au buzz crée sur Internet par son premier morceau, Unconditional Rebel, vu plus de 500 000 fois, l’artiste part en tournée avant même la sortie de son album. « C’était chouette car les gens découvrent ton univers par le live. C’est quelque chose que j’apprécie. Dès la sortie de l’album, je repars sur la route. C’est mon moteur et je suis très heureuse d’avoir déjà des dates programmées à Lyon, Paris, Marseille, Grenoble. »


Siska A Woman's Tale sur Longueur d'OndesA Woman’s Tale

Autoproduction

Ce premier album solo est une incontestable réussite. Remarquablement produit, montre toutes les qualités vocales de Siska. C’est un disque abouti, maitrisé et cohérent de bout en bout. Certains morceaux possèdent une grâce absolue comme “Silver and Gold”, mélange osée et réussie de rap et d’électro ou “You’re the one”, planerie électro majestueuse. “Get Love” conclue magnifiquement ce disque avec ces cordes radieuses et envoûtantes.


Texte : Pierre-Arnaud Jonard
Photo : Stef Durel

 

ARTICLES SIMILAIRES