Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

CECILIA::EYES

Disappearance
(dEPOT 214)
CeciliaEyesCes Belges n’en sont pas à leur coup d’essai et cet album le confirme. Cinq ans se sont écoulés depuis leur précédent disque et ce laps de temps n’a pas été inutile, loin de là. Si les influences post-rock sont toujours indéniables (de Mogwai à Explosions in the Sky), et admirablement digérées, Cecilia::Eyes offre une atmosphère souvent plus trouble que les classiques du genre. Même les guitares puissantes de “Loreta” ou “Reign” ne cachent pas un peu d’évanescence, comme si les musiciens préféraient éviter de porter les morceaux vers la force brute au profit de passages plus contrastés. Difficile de ne pas se laisser emporter par ces longues plages, idéales pour la rêverie (“Swallow the key”, la longue intro de “Default descent”) ou pour une longue veillée. Loin d’être effrayante, cette ambiance a quelque chose de fascinant, à l’instar de ces sept morceaux qui happent l’auditeur sans que celui-ci ne s’en rende compte. ceciliaeyes.bandcamp.com

Mickael Choisi

ARTICLES SIMILAIRES