Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

JACQUES AIR VOLT

Les aiguilleurs du ciel
(Autoproduit)
JacquesAirVoltLes petites notes électroniques et facétieuses au début de “KO Boy” se retrouvent tout au long du morceau, accompagnées d’une guitare entêtante, d’une basse galopante, d’une batterie luxuriante, d’une voix oscillant entre le parlé et le chanté. Le texte joue sur les mots et les sonorités : “Sous les néons nous les cobayes, dans nos beaux wagons sur les rails, devant toi le vagabond vague à l’âme, défiant les dragons et les murailles”. “Vénus noire” est une ode à Saartjie Baartman, née en Afrique du Sud et exhibée en Europe au XVIIIe siècle comme phénomène de foire puis comme objet scientifique, avec des dérives d’ordre sexuel. Jacques Air Volt explore des thèmes inattendus, relate des expériences, comme celle de “Nager dans la nuit”. Si la voix évoque Katerine ou Murat, les compositions, élastiques et atmosphériques, s’appuient sur le rock progressif : l’hallucinant “La grève des aiguilleurs du ciel” en est une illustration. “Bambino” est un beau duo avec Lisa Portelli. www.jacquesairvolt.com

Elsa Songis

ARTICLES SIMILAIRES