Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

DISSONANT NATION

“We play we are
(Cinq 7 / Wagram)
Dissonant NationOriginaires du sud de la France, ces trois garçons d’une vingtaine d’années réveillent les fantômes des bébés rockers et de ce “punk trente ans après”. Il y a donc des guitares, une basse, une batterie et un chant en anglais et en français. S’ils citent David Bowie (Ziggy 1973), se rêvent en Andy Warhol (Rock and Warhol), la musique de Dissonant Nation évoque plus les Clash qu’autre chose. Comme pour les BB Brunes, qui ont fait depuis un petit bout de chemin et n’ont, au passage, pas écrit que des mauvaises chansons, il y a dans ce disque – qui se laisse tout à fait écouter – comme un décalage avec l’époque. En effet, il semble loin le temps où, avec ses riffs et sa fureur adolescente, Téléphone secouait le rock français. D’un groupe qui prend les guitares aujourd’hui, on attend qu’il fasse avancer un peu le schmilblick. Pour le coup, on repassera dans quelques années. www.dissonant-nation.com
Bastien Brun

Ecouter avec deezer

ARTICLES SIMILAIRES