Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

RAOUL SINIER

“Welcome to my orphanage
(Good Citizen Factory)
“JRaoul Sinier‘ai toujours adoré ces petits moments de calme avant la tempête”, une célèbre réplique de Gary Oldman, qui pourrait être prononcée à l’écoute de l’album de cet oiseau de nuit dont le filet de voix haut perchée vient éclaircir des productions au côté obscur. Raoul Sinier vous souhaite la bienvenue dans son opéra futuriste où il évolue comme un enfant seul au monde. Il émane de “Welcome to my orphanage” une ombre cinématographique. L’artiste multi-cartes (peintre, graphiste, réalisateur) donne à voir avec sa musique hors normes. Par le contraste, la rupture, sa marque de fabrique se joue certainement dans la finesse des équilibres. Si l’on est parfois à deux doigts du domaine sacré, les pianos se cassent, le son est torturé, comme l’illustrent au mieux “A million years”, “Cleaning man” ou “Ruined map”. À noter qu’un travail graphique de premier plan sert ici d’écrin, appuyant encore un peu plus la création vers l’étrange. www.raoulsinier.com
Thibaut Guillon

 

Ecouter avec deezer

ARTICLES SIMILAIRES