Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

S.H.I.Z.U.K.A.

Shizuka“We are empty”
(Chez.Kito.Kat Records)
Paré pour un voyage en électro sombre où les ténèbres éclairent vos pas. Forcément, le parti pris instrumental y renforce le coté BOF de science fiction dystopique, ou plus exactement jeu vidéo d’aventures hors sentiers battus. Pas d’angoisse, les robots y sont vos alliés, les sonorités minimalistes s’avèrent assez rythmées pour vous garder en vie. Sur “A new threat” les nappes synthétiques, cousines de celles de John Carpenter, conversent avec les distorsions d’un Richard D. James. Le déplacement spatio-temporel opère, bienvenue dans un monde où la noirceur s’avère brillante.”Chiméres” fait songer à des moutons électroniques gambadant dans un pré noir baigné de pluies acides. Les robots rêvent-ils d’eux comme se demandait l’écrivain Philip K. Dick en prélude de la nouvelle ayant inspiré le film “Blade Runner” ? L’industriel groove de S.H.I.Z.U.K.A., c’est la réponse messine au son techno de Detroit, Antony Dokhac ravive l’esprit de forge de la région lorraine. shizuka.bandcamp.com
Vincent Michaud

ARTICLES SIMILAIRES