Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

BILLY THE KILL

Billy The Kill“An open book with spelling mistakes”
(Kicking Records)
Billy adresse ses premiers mots sur des accords déroulés à la guitare électrique. “There’s a sunshine for everyone”, annonce-t-il dans cette ballade aérée. Et tout au long de ce nouveau disque, il garde cette capacité à s’exprimer au plus juste. À livre ouvert, comme il le promet dans le titre, et comment pourrait-il en être autrement chez ce rockeur qui ne cesse de dire ce qu’il a sur le cœur avec les mots les plus sincères ? Faut-il encore rappeler qu’il joue dans Billy Gaz Station et qu’il fut des aventures Second Rate, Lost Cowboy Heroes et The Waterguns ? Dans ses pages écrites en solo, après “Love fortune wheel” et “Joy sex and war”, cet accro aux mélodies power-pop désenchantées perfectionne encore son sens de la composition. En acoustique et électrique, avec des traces d’americana, de la noirceur et de l’amour, un peu de violon. Et aussi sa reprise des Thugs, “Les lendemains qui chantent” : “C’est sûr, c’est beaucoup moins dur quand on croit en quelque chose.” billythekill1.bandcamp.com

Béatrice Corceiro
Ecouter avec deezer

ARTICLES SIMILAIRES