Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

GÉRAUD BASTAR ET LUX BAS-FOND

Geraud Bastar“La forge”
(Sirventés / L’Autre Distribution)
Les Clash ne sont plus, Les Ramones non plus, Johnny Rotten fait des publicités pour un beurre fermier anglais, Iggy Pop a arrêté de fumer et la deuxième génération attend la relève, bref le “no future” a de l’avenir ! Mais… Parmi les descendants, Géraud Bastar ne démérite pas. Mélangeant habilement énergie rock, accordéon et vielle à roue, le vieux briscard de la scène “y’en a marre” revient avec “La forge”, ce qui, en son temps, par le style et la voix aurait pu faire penser aux frères Puzio et au groupe Vulcain (maître de la forge donc), devient ici un disque-spectacle, sorte de “rock in progress”, libertaire en forme d’éloge du requin faucille et marteau. Accompagné de Lux Bas-Fond, la lumière des chambres obscures, il enregistre ce 14 titres, auquel il associe des élèves forgerons pour concevoir les décors. On y découvre une musique âpre et rugueuse, artisanale au sens le plus noble du terme, tissée de ces liens qui fond la trame du drapeau noir. www.geraudbastar.com
Yan Pradeau
Ecouter avec deezer

ARTICLES SIMILAIRES