Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

AÑA

Ana“Ces roses flotteront sur l’océan…”
(Autoproduit)
Ce duo inclassable et intemporel continue sur sa lancée atypique, livrant un troisième album aux accents spirituels et prophétiques. Amandine (chant, guitare), David (basse, loops) partagent claviers et batterie. “Reflections” ouvre la voie avec un trip hop enlevé, agrémenté de boucles entêtantes de piano et de cordes. “La dernière lumière rouge”, aux paroles sibyllines, au chant éthéré, évoque Cocteau Twins, tandis que “West” fait pencher la balance du côté de PJ Harvey. Nous surfons sur les vagues sombres de “The shadow of the doubt”, puis “Mother” martèle notre passé Curiste, période “Pornography”… “I see” est dans la même veine que les précédents. Les trois derniers des neufs titres sont en français et nous “parlent” davantage, tout en restant secrets  : “A lonely man” pour ses guitares noisy et son charme schizophrène, “Une étoile scintille” pour son orchestration minimaliste, “Ces roses flotteront sur l’océan” pour sa grâce poétique. myspace.com/anawave
Elsa Songis

 

ARTICLES SIMILAIRES