Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Shub

Shub“Fuck my luck”
(Ralfrock Records)
Quand on se met à sept labels pour sortir un disque, c’est que l’objet doit en valoir la chandelle. Trois Nîmois déjà actifs sur les traces de Marvin depuis 1996, mais en formation définitive depuis 2005, ont donc mis en branle la conception de ce disque de rock noisy à la fois déviant et positif. Et l’objet n’est pas en reste : sérigraphie phosphorescente (quelle idée lumineuse !) et structure en deux faces : “Heaven” et “Hell”. C’est d’ailleurs la deuxième que l’on préfère, même si sur la première l’introduction en multi-guitares de “The path” est plutôt jouissive. Mais ce n’est rien comparé à la rage de “Snob song” ou au riff de “Faster”. Les guitares sont aigües, tout en reverb et surtout sans temps mort. La voix est, elle, nasillarde à souhait. On pense à Fugazi, mais aussi à Shellac dans ce troisième album assez exemplaire, étonnement accessible et underground dans un même mouvement. Surprenant. myspace.com/myshub

Julien Deverre

ARTICLES SIMILAIRES