Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tom Poisson

“Trapéziste”
(La Familia / AD)

Un vieux chanteur mort de trac avant d’entrer en scène pour la dernière fois de sa carrière, tel est le point de départ du quatrième opus de Tom Poisson. Ce chanteur humaniste parle simplement des choses importantes : le bonheur ahuri de flâner dans l’herbe, les amours englouties, le temps qui nous reste, comment se faire engager comme guitariste ? Après “Riche à millions”, il signe son retour avec un album moins franco-français que le précédent, où la place est faite belle pour les guitares de Fred Pallem (Le Sacre du Tympan, Thomas Fersen) et d’Eric Sauviat (Willy Deville, Francis Cabrel). L’orchestration brute, sobre, plus folk, est centrée autour des six cordes ; pedal steel, dobro et mandoline. Quelques touches cuivrées complètent le tableau. De cette sobriété émergent la voix ronde et sincère de Tom Poisson, la gouaille éthérée, altruiste, franche et massive. www.tompoisson.fr

Yan Pradeau


ARTICLES SIMILAIRES