Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

Luis Francesco Arena

“Chess in the abyss”
(Autoproduit / Discograph)

Eternel Headcases, Pierre-Louis persiste dans son projet solo dont c’est déjà le troisième album. Introduction flottante et lunaire avec guitare acoustique et voix au premier plan, violoncelle et effet de guitare électrique travaillant l’ambiance. Le très beau “Red-handed” épluche plusieurs pistes, typique de l’écriture du musicien qui semble refuser la ligne droite et préférer passer par plusieurs détours. L’idée originelle est toujours enrichie de mélodies, d’arrangements émouvants, de sa voix sensible. Les cordes et le piano sont comme une évidence dans son univers gracieux et mélancolique. Percus et rythmiques à la voix complètent un ensemble qui reste très humain et très aéré. Au sein de son cocon intimiste, il laisse échapper une pop chatoyante (“Black lemonade”) et nous retient toujours par l’intensité et la puissance onirique de ses compositions, leur capacité à surprendre et impressionner. www.luisfrancesco.com

Béatrice Corceiro

ARTICLES SIMILAIRES