Bandeau Longueur d'Ondes n° 101

Kestekop

“Hôte d’Orlens”
(DCL)

Le nom du triptyque dont ce disque est le premier volet en annonce l’intention : ces “Louis’Room Tapes” seront des enregistrements maison, un “low budget project” mené par l’unique musicien qu’est Kestekop. Si pour son premier album, B. Naz avait poussé la prouesse jusqu’à n’utiliser qu’un instrument, une guitare folk, le son est cette fois plus étoffé mais toujours aussi rugueux. Entre folk, blues et rock, cet hôtel d’Orléans est le point de rencontre de chemins sauvages souvent austères, parfois brutaux, le lieu où se télescopent l’âpreté des vides étendues américaines et de solitaires échappées à travers de froides campagnes d’ici. L’usage majoritaire du français apporte un supplément de personnalité et de mordant à ces morceaux pleins de caractère qui doivent prendre tout leur sens sur scène. Le musicien y use du sampling en direct pour de véritables performances. myspace.com/bnazmusic

Jessica Boucher-Rétif

ARTICLES SIMILAIRES