Le silence et l’eau

Chez horizon/Plan Simple

Jean-Baptiste JoulardEn solo, mais pas en solitaire, échappé de son groupe Palatine, ce musicien créatif et touche à tout se révèle en parfait singing songwritter sur cet album de chansons folk baroques, à l’étonnante consistance. En effet, ce disque se signale au premier abord par une série d’instants complices avec des personnalités aussi singulières que celles de la troublante Bessa, du génial Blick Bassy et de l’éternel JP Nataf. A ce titre, le jeune artiste partage avec la figure tutélaire des Innocents, cette attirance pour les mélodies douces et apaisées, pour les arrangements feutrés et légers, pour les effets évocateurs d’une écriture recherchée et lunaire. Si l’inspiration générale est effectivement à rechercher du côté de l’écrivain Sylvain Tesson, il n’en reste pas moins que cette histoire en onze chapitres, est la promesse d’un magnifique voyage vers un ailleurs sensible et rêveur, d’une traversée poétique vers ce vaste territoire fantasmé, illustré avec grâce par le titre « Grand Baïkal ».

À écouter en priorité : “Sois le dernier”, “ Cerbère”, “ Grand Baïkal”.

LAURENT THORE

>> Site de Jean-Baptiste Soulard


Publié le