L’ombre du zèbre (n’a pas de rayures)

December Square

OAKSLors du concert pour fêter la naissance de la maison de musique December Square, OAKS (Only Alan KnowS) avait eu la bonne idée d’enregistrer plusieurs titres en live au Zèbre de Belleville, majoritairement extraits de leur deuxième LP Les matins fauves (qui font suite aux nuits blanches). Le groupe offre donc ici une occasion rêvée de découvrir ou redécouvrir à travers des titres comme “Petit homme”, “Le Japon dans ma chambre” ou encore “Les erreurs de ce monde”, son rock sans artifices, oscillant entre l’univers de Bashung – poésie comprise – et le monde onirique de Bowie, le tout saupoudré d’une dose d’électro dans le style des Anglais d’Alt-J, et le plus souvent chanté en français. Il suffit de s’arrêter au sens du proverbe africain que le quatuor a choisi comme titre d’album, qui signifie en substance que celui qui reste dans le sillage d’un autre sera tout au plus une pâle copie mais certainement pas l’original, pour comprendre que OAKS entend bien continuer sa route en plein soleil.

XAVIER-ANTOINE MARTIN

>> Site de OAKS


Publié le