“Être là, ce n’est rien”

 

Renarde, canidé au féminin, est aussi le nom choisi par Bruno Dibra pour son groupe toulousain dans lequel il est accompagné de quatre autres musiciens : William Pieuchot, Simon Tirel, Etienne Bally, et Cédric Poudroux. Avec sa meute, il revisite une période clé dans l’histoire de la musique, celle des années 60 et de son psychédélisme, pour la plonger dans notre monde contemporain, là où le rock anglo-saxon rencontre la langue de Molière.

Deux ans après leurs débuts, Renarde dévoile un nouveau titre, “Être là, ce n’est rien”, dont la réalisation du clip a été confiée à Agnès Salson et Mikael Arna. Tout de suite plongée dans une ambiance psychédélique, aux couleurs jaune et orange prédominantes, la vidéo donne un peu le tournis car oui, ça tourne, parfois lentement, parfois plus rapidement, parfois même en mode kaléidoscope ; le chanteur semble être dans une soirée qui bat son plein, un peu comme chez Warhol à l’époque.

Solène Balleja

>> Site de Renarde

 


Publié le