22:22

Entreprise

Pion 22h22Avec ce premier album, les trois Parisiens issus de Blind Digital Citizen proposent une envolée spatiale et temporelle. Les frontières du réel sont d’entrée revues (“22:22”), et laissent place à un univers propre au groupe. D’un conte digne de Cendrillon (“Sirène 1” et “Sirène 2”), passage sans transition vers un monde sombre, quasi satanique (”Sympacide” et “Déluge”). S’ensuit une envolée nettement plus dansante (“Coca loca”) avant de repartir vers ce qui ressemble à des messes, dont les sermons s’emparent de la condition humaine (“Peuple fossile” et “Djinn”). Un véritable voyage donc, habilement mis en notes. D’une basse discrète à des nappes de synthé style années 1970, le trio laisse place à une guitare grasse et une batterie digne d’un beat techno. Une leçon musicale aux sonorités proches de celles de Forever Pavot, Aquaserge ou Carpenter Brut, qui laisse entrevoir une grande maîtrise des genres. Un exercice de style réussi : impossible de décrocher une fois embarqué.

À écouter en priorité : “Coca loca”. 

FLAVIEN LARCADE

>> Site de Pion


Publié le