Sex and the city

Autoproduit

NeuroneÀ l’image d’une société québécoise ouverte d’esprit et en avance sur son temps, les Montréalais sortent un album sensuel, presque animal. Libres et engagés, ils proposent une redécouverte sexuelle des grandes villes de la planète et de leur architecture phallique. Le voyage bestial que propose cet album punk-rock s’inspire d’une ville pour chaque morceau. Les guitares se mêlent aux voix transformées pour créer une ambiance électrique, rappelant le brouhaha d’une ville qui ne s’endort jamais. Les mélodies en deviennent presque inaudibles, mais ces sons transpercent violemment les murs. Cet album décomplexé démontre également une nouvelle image de la femme d’aujourd’hui, de son rapport à l’amour, émotionnel et physique. Ce sujet brûlant d’actualité se mêle aux grandeurs de l’imaginaire architectural urbain, où le stress et l’oppression du monde, des buildings et de la vie de travail règnent. Le temps d’un album, pour relâcher la pression et admirer l’explosion.

À écouter en priorité : “Sex and the City (New York)”, “Love it (Montréal)”.

MARIE LE GAC

>> Site de Neurone 

>> Lien d’écoute 


Publié le