Spit’N’Split

Jaune Orange

The Experimental Tropic Blues Band, leur album Spit'N'Split sur Longueur d'OndesDans le patronyme à rallonge du groupe, le mot le plus important n’est pas “blues” pas plus que “Tropic”. Non, en l’espèce, le vocable qui compte le plus reste “experimental”. Il en résulte cet album aux contours fuyants, de l’électro (“Anaerobic”) au rock, et où se mêlent de sombres nappes électro (“Le culte”), d’inquiétantes incantations vocales (“Baby bamboo”) et des assauts soniques débridés de guitares saturées, post-rock, post-punk, post tout (“The divine comedy”). Dans son angle le plus accessible, le groupe signe quelques jolis titres nostalgiques évoquant la musique d’un western imaginaire, sous influence 50’s, dirigé par David Lynch. L’allusion cinématographique n’est pas innocente. En effet, ce nouvel effort du groupe, actif depuis 1999, est aussi la bande originale d’un documentaire signé Jérôme Vandewattyne, réalisateur qui a suivi le groupe pendant deux ans lors de ses vicissitudes en tournée.

>> Site de The Experimental Tropic Blues Band

À écouter en priorité : “Deliverance”, “Power to the fist”, “Spit’N’Split”.

RÉGIS GAUDIN


Publié le