Livingstone

Autoproduction

Livingstone, son album Livingstone sur Longueur d'OndesUn riff tenace et vorace à l’efficience indiscutable, une tessiture vocale distendue jusqu’aux confins perçants et cristallins de l’organe, une frappe percussive offensive et parfaitement cadencée : c’est ainsi que le trio originaire de la capitale amorce les hostilités de son dernier album, le temps d’un titre introductif au gabarit puissant et fort réjouissant. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les treize suivants ne seront pas en reste, jouissant chacun du même éclat, de cette même énergie rock quasi-impénétrable. La recette est simple et pourtant, on en redemande. Lorsque les vélocités sépulcrales de The Cult rencontrent le blues branché des Black Keys, sous la baguette d’un Chris Robinson à la sauce frenchie, le résultat est forcément à la hauteur. Les guitares tantôt grasses et lourdes, tantôt sautillantes et plus agitées, réussissent à merveille à porter le timbre halluciné et malléable du leader de cette formation à suivre désormais de très près. Vous voilà prévenus.

 

>> Site de Livingstone

À écouter en priorité : “That cold”, “Help me”, “Give me all your loving”.

XAVIER LELIEVRE

Publié le