16-09-17

Caroline International

Un petit miracle s’est produit ce 16 septembre 2017, la reformation one-shot du groupe emblématique de la scène rock rennaise splitté en 1981. Cet improbable scoop s’est produit grâce à la persévérance du graffeur et patron de label Patrice Poch, auteur d’une exposition dédiée à l’œuvre de MDS, qui a réussi à persuader Franck Darcel et Philippe Pascal d’enterrer la hache de guerre. Entourés d’Eric Morinière à la batterie, de Thierry Alexandre à la basse, de Daniel Paboeuf au saxophone, de Xavier Geronimi aux guitares, sans compter les interventions de Christian Dargelos, Sergeï Papail et Pierre Thomas, le duo s’est attaché à reproduire la magie des concerts d’antan, grâce à un répertoire qui n’a pas pris une ride malgré les cheveux blancs. Tout est en place, la gestuelle robotique de Philippe Pascal, son chant habité, la guitare acérée de Darcel. Ouvrant les hostilités avec Set in Motion Memories, le groupe revisite ses deux albums sans temps morts, avec un support vidéo du plus bel effet. Le show s’achève avec Conrad Veidt, un titre emblématique qui illustre à merveille leur inspiration d’alors qui lorgnait sur l’expressionnisme allemand. La bonne nouvelle de dernière minute est l’annonce d’une mini-tournée dans le courant 2018.

>> Site de Marquis de Sade

ALAIN BIRMANN

Publié le