De l’homme à l’animal

Elektra France

Bessa, l'album De l'homme à l'animal sur Longueur d'OndesNouvelle venue sur la scène française, la jeune trentenaire livre ici un premier album profond, aux mélodies doucement addictives. Telle une charmeuse de serpents, à la guitare ou sur des airs électro pop parfois teintés de soul, la jeune Méditerranéenne envoûte de sa voix enjôleuse et précise, jusqu’à rendre captif de ses mots, de ses textes poétiques et imagés, quelques fois réalistes et poignants. Elle distille ainsi au fil des airs des petites bulles d’émotion pure, de sensations ; des invitations à voir au-delà, à toucher du bout du doigt ces mondes hétéroclites et intimistes. Chaque titre, porté par une musique légère et épurée est empreint de la sensibilité si particulière de l’auteure-compositeur-interprète. Dès le premier morceau le cœur est touché. Sur le fil de sa voix suave, sensuelle et pleine, la pétillante Marseillaise dévoile, suggère, caresse, oscille entre le grave et le tendre. Un moment suspendu, inspiré, hors de la pesanteur.

>> Site de Bessa

ANNE CORDENIE

À écouter en priorité : “De l’homme à l’animal”, “J’ai vaguement ton cœur”.

 

Publié le