Topos

ARK

AlgoRythmiK, leur album “Topos” sur Longueur d'OndesNé en 2008 de la rencontre entre Larry Coon, Rok et Djohn, AlgoRythmiK étoffe son style à travers un nouveau projet plus sombre. Après un album et deux EP teintés d’électro-swing, de samples et de scratch, le groupe revient en duo cette fois avec des sons distordus, dissonants, presque dissidents. Ambiance glitchée au rendez-vous, frôlant de près la dubstep (“Singularity”), l’EBM (“Random Madness”) et la techno (“Obsession”) sans trop laisser de côté le hip-hop (“The Mountaintop”, rappelant certains morceaux de DJ Shadow). Une tension obscure pèse sur le disque, mais n’enlève en rien le potentiel groovant des morceaux qui ont le don de nous tenir en haleine, sans réellement nous essouffler : l’album est trop court pour vivre une vraie expérience hypnotique. Mélange de mélodies entraînantes et angoissantes, à mi-chemin entre Chemical Brothers et Gesaffelstein, Topos célèbre aussi bien le mariage de l’électro et du breakbeat, que de l’analogique et du digital.

>> Site d’AlgoRythmik 

JD MANSO-PETERS

À écouter en priorité : “Singularity”, “The Mountaintop”, “Ganesh”.
 

Publié le